le coin du referee : L’arbitre Ahmed Imtehaz n’était pas indemne de tout reproche !

25/04/2023 mis à jour: 09:30
729

L’arbitre mauricien Ahmed Imtehaz Heerellal (40 ans), qui a dirigé une équipe arbitrale multinationale pour cette rencontre capitale USMA -FAR comptant pour le quart de finale aller de la coupe de la confédération, avait-il besoin d’être rappelé par la VAR pour un acte aussi limpide que délibéré commis à la 90’+ 7’ par le joueur des FAR Slim Reda (n°7) traduite par une agression caractérisée ?

Pourtant, il était juste à côté de l’action pour bien la visualiser. Il a jugé qu’un avertissement suffisait. Si ladite action était commise dans le dos de l’arbitre, il aurait été excusé, car même à la 28’ de jeu, le défenseur de couloir Alilet reçoit une semelle appuyée du n°20 des FAR qui méritait un avertissement, et n’a pas eu ce qu’il méritait, ni le moindre rappel à l’ordre pour avoir tenté, par imprudence, de mettre en danger l’intégrité physique de son adversaire, même en voulant disputer le ballon.

A la 64’ de jeu, sous la pression des joueurs des FAR, il a également fait une lecture erronée en changeant la direction du bénéficiaire de la faute en infligeant un avertissement pas du tout mérité à un joueur de l’USMA. Sinon, à la 14’ de jeu, il a fait une bonne et juste lecture de l’action de l’attaquant usmiste Orebonye qui fut contré correctement par le gardien adverse qui a joué le ballon de ses mains et la chute de l’usmiste était comme cause à effet au contact du gardien.

Tout comme à la 22’, où il a bien apprécié l’action sur le tir vers les buts alors que le ballon fut percuté par la main d’un défenseur qu’il n’y avait pas de faute de main du défenseur des FAR qui était en pleine surface de réparation qui avait sa main dans une position naturelle près de son corps.

Les deux réalisations de l’USMA (Saâdi Radouani 44’ et Zineddine Belaid 62’) n’ont relevé aucune contestation de validité de la part des visiteurs. A noter que durant cette palpitante confrontation qui a duré 102’, les deux assistants n’ont signalé aucune position de hors-jeu.

Sur le chapitre disciplinaire, l’arbitre a brandi cinq fois son carton jaune (3 pour l’USMA et 2 pour les FAR) et bien sûr un seul rouge pour Slim Reda après avoir été rappelé par la VAR.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.