Le chef d'un célèbre gang de pirates informatiques arrêté en Ukraine

28/11/2023 mis à jour: 01:06
1530

Les forces de police d'Ukraine, de France, d'Allemagne, de Norvège et des États-Unis ont coordonné leurs efforts pour appréhender le chef d'un gang de pirates informatiques opérant depuis l'Ukraine. Ce groupe est responsable de cyberattaques visant à extorquer des centaines de millions d'euros à leurs victimes, a annoncé Europol mardi 28 novembre.

Des opérations ont été menées dans 30 propriétés de l'ouest et du centre de l'Ukraine, notamment à Kiev, Tcherkassy, Vinnytsia et Rivné. Un homme de 32 ans, présumé être le chef du gang, et quatre complices ont été arrêtés au cours de ces opérations. Plus de 20 enquêteurs de France, d'Allemagne, de Norvège et des États-Unis ont été déployés à Kiev pour soutenir la police locale.

Europol a qualifié cette action de «sans précédent», soulignant que les autorités policières et judiciaires de sept pays, en collaboration avec Europol et Eurojust, ont uni leurs forces pour démanteler le groupe en Ukraine. Cette opération intervient à un moment critique pour le pays, confronté aux défis de l'agression militaire de la Russie contre son territoire, selon Europol.

Parallèlement aux arrestations, Europol a établi un poste de commandement virtuel aux Pays-Bas pour analyser en temps réel les données saisies lors des perquisitions en Ukraine. Le groupe de pirates avait ciblé des organisations dans 71 pays, infectant environ 250 serveurs et causant des pertes de plusieurs centaines de millions d'euros. Europol a souligné que ces cyberacteurs étaient connus pour cibler spécifiquement de grandes entreprises et paralyser leurs activités.

Les personnes interpellées, toutes âgées de 25 à 35 ans, font partie d'un réseau criminel organisé qui fonctionnait comme une «entreprise» illicite. Chaque membre avait un rôle spécifique, certains étant responsables de l'intrusion dans les infrastructures des sociétés, d'autres développant le logiciel de rançon, et d'autres s'occupant du blanchiment une fois la rançon payée. Bien que le réseau ait été démantelé, les autorités avertissent qu'il est possible d'entendre parler à nouveau d'outils revendus à d'autres cybercriminels.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.