L’annonce a été faite hier par le Président de la République : Moins d’impôts pour les boulangers, allocation pour les chômeurs

16/02/2022 mis à jour: 20:56
1826
Le Président de la république Abdelmadjid Tebboune / Photo : D. R.

Une allocation chômage, d’un montant de 13 000 DA, sera octroyée mensuellement aux chômeurs à partir du mois de mars 2022, a déclaré le président de la République lors de sa rencontre périodique avec des représentants de la presse.

Les boulangers ne s’acquitteront plus de l’impôt sur le chiffre d’affaires à partir de fin mars, a indiqué le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors d’une rencontre avec des médias, diffusée hier soir sur la télévision publique.

Une décision, a-t-il ajouté, qui «sera consacrée dans la loi de finances complémentaire», laquelle, selon toute vraisemblance, interviendra dans ce délai. «Les boulangers payaient jusque-là l’impôt sur le chiffre d’affaires et celui sur les bénéfices. A partir de fin mars, ils ne s’acquitteront que de l’impôt sur les bénéfices», a-t-il soutenu.

Revenant sur sa décision de geler les taxes sur «certains produits alimentaires», prise dimanche, le chef de l’Etat a expliqué qu’étant donné que les prix sur les marchés internationaux ont flambé, «ce qui rapportait une tonne de blé auparavant ne suffit aujourd’hui que pour le tiers». A cet effet, ajoute-t-il, «il y avait des taxes de 5%, dans le budget, sur certains produits alimentaires qui ont été reportées».

Lors du Conseil des ministres qui s’est tenu dimanche, «le président Tebboune a ordonné de geler, à compter d’aujourd’hui (dimanche 13 février, ndlr) et jusqu’à nouvel ordre, tous les impôts et les taxes, notamment les taxes contenues dans la loi de finances 2022 sur certains produits alimentaires», comme indiqué dans un communiqué de la Présidence.

Le gouvernement est appelé, dans ce sens, à «prendre toutes les mesures et procédures visant à faire éviter aux citoyens l’impact de la flambée vertigineuse des prix dans les marchés internationaux durant l’année en cours jusqu’à leur stabilisation». «L’Etat se chargera de couvrir la différence des prix des produits destinés aux citoyens par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), et ce, compte tenu de l’augmentation des prix à l’international», a-t-on encore ajouté.

«Le Président a ordonné, par ailleurs, la suppression de tous les impôts et taxes sur le e-commerce, les téléphones portables, les matériels informatiques à usage personnel et les start-up en se contentant des tarifications réglementées», a indiqué encore le même communiqué. Le «gel» des taxes sur «certains produits alimentaires» a été décidé dans l’objectif de préserver le pouvoir d’achat des citoyens.

C’est dans ce même ordre qu’a été introduit dans la loi de finances 2022 la mesure relative à la réduction de l’impôt sur le revenu global (IRG) pour les salariés, même si son incidence a été jugée minime par des syndicalistes.

L’autre annonce faite par le Président lors de sa rencontre avec les médias, dont de courts extraits ont été diffusés hier en fin d’après-midi par des chaînes de télévision privées, concerne l’allocation chômage. Il est question ainsi d’une somme de 13 000 DA qui sera octroyée mensuellement aux chômeurs à partir du mois de mars. Abdelmadjid Tebboune a tenu à préciser que «l’Algérie est le premier pays après l’Europe à instituer cette allocation».

Copyright 2024 . All Rights Reserved.