La Russie préparerait un test de missile de croisière à propulsion nucléaire

03/10/2023 mis à jour: 12:03
1174

Des images satellites récentes montrent une activité suspecte sur une base de lancement russe de l'Arctique, suggérant que la Russie pourrait être en train de préparer un nouveau test de missile de croisière à propulsion nucléaire, selon des informations du New York Times.

Les images, prises lors de la deuxième quinzaine de septembre, montrent des mouvements d'avions et de véhicules sur le site de lancement, ainsi que la présence d'un camion remorque aux dimensions du missile en question. Deux appareils volants de Rosatom, utilisés pour la collecte de données lors des tests, ont également été repérés à proximité de la base. De plus, les autorités russes ont émis un avis fin août demandant aux avions d'éviter une "zone de danger temporaire" près de la base jusqu'au 6 octobre.

Les tests en question concernent un missile de croisière à propulsion nucléaire appelé Burevestnik. Peu d'informations sont disponibles sur cette arme à très longue portée, mais le président russe Vladimir Poutine l'a évoquée en 2018, la présentant aux côtés de cinq autres armes stratégiques.

Le Burevestnik aurait subi 13 tests infructueux entre 2017 et 2019, selon l'ONG Nuclear Threat Initiative. Plusieurs incidents ont eu lieu, dont le crash et l'explosion d'un missile lors d'un test en 2019, entraînant la mort de plusieurs personnes. Selon les responsables américains, le missile n'a jamais volé aussi loin que prévu, avec le test le plus réussi ne durant que deux minutes et parcourant moins de 40 kilomètres, malgré une portée théorique de 22 000 kilomètres, ce qui pourrait le rendre capable d'atteindre les États-Unis.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.