La RDC en demi-finales : La Guinée avait le souffle court

04/02/2024 mis à jour: 22:12
AFP
401

Après un penalty de Mohamed Bayo, la Guinée n’a pas pu tenir la distance contre la République démocratique du Congo (3-1). Coupable puis héros, Chancel Mbemba emmène les Léopards en demi-finales de la CAN.

La République démocratique du Congo est en demi-finales de la CAN, et si la Guinée regrettera de ne pas avoir davantage mené au score, la victoire des Léopards est finalement logique (3-1).  La Guinée a failli frapper fort d’entrée. Après une longue ouverture d’Amadou Diawara, Morgan Guilavogui a été trouvé aux abords la surface côté droit. Chancel Mbemba, de la main mais involontairement pour l’arbitre de la VAR, a dévié le ballon, secondé par Lionel Mpasi. 

Les Léopards ont semé la tension dans l’arrière-garde guinéenne. Sur une touche côté droit, Gédéon Kalulu a envoyé le ballon entre Mouctar Diakhaby et Ibrahim Koné, et Yoane Wissa a failli en profiter en touchant le ballon du droit, sans cadrer (3’). S’en est suivie une explication de texte houleuse entre le défenseur et le gardien.
Kalulu s’est de nouveau mis en valeur, cette fois-ci avec le pied. Son centre aurait pu finir en passe décisive si Diakhaby ne s’était pas interposé pour contrer la reprise de Samuel Moutoussamy, seul en retrait (13’). 

 Mais alors que la RD Congo semblait s’installer dans la partie, Mbemba a été sanctionné après appel de la VAR pour une poussette sur Mohamed Bayo (18’). Le Havrais s’est chargé lui-même de le transformer, en prenant Mpasi à contre-pied (20’).  Coupable, Mbemba s’est fait pardonner. Au second poteau, il a hérité du corner de Arthur Masuaku et a expédié une frappe lourde du gauche sous la barre dans un angle fermé pour égaliser (27’). 
 

Les Léopards ont été près de revenir au vestiaire avec un but d’avance. Après une faute de Guilavogui côté gauche, Masuaku a délivré un coup franc travaillé dévié par Cédric Bakambu qui a jailli devant Diakhaby mais n’a pas trouvé le cadre pour quelques centimètres (44’).  

Déjà dangereux, Wissa a provoqué un coup franc plein axe, à 25 mètres des cages de Koné. Le joueur de Brentford s’est chargé de le frapper, sous le mur guinéen qui, en sautant, a dévié le ballon qui a fini juste à côté (49’).  Le sélectionneur Sébastien Desabre a été inspiré en faisant entrer Silas Wamangituka (59’). Quelques instants plus tard, il a pris de vitesse Julian Jeanvier qui, involontairement, l’a déséquilibré. Wissa a transformé le penalty, même si Koné était parti du bon côté (65’). 

Le Syli National a eu les plus grandes peines pour s’approcher de la cage de Mpasi. À l’inverse, la RD Congo a fait le break, sur un coup franc excentré. Côté droit, Masuaku a trompé Koné en ne frappant pas dans la boîte mais directement au premier poteau, à hauteur de la lucarne. Surpris, le gardien n’a pu qu’insuffisamment détourner le ballon (82’). 

Dès lors, la qualification était validée pour les Léopards. Ils joueront leur place en finale contre le Mali ou la Côte d’Ivoire qui s’affrontaient hier soir.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.