La page Belmadi est tournée

28/01/2024 mis à jour: 12:48
4643

La Fédération algérienne de football (FAF) rompra dans les prochaines heures le silence sur toutes les questions liées à la fin de mission du sélectionneur national Djamel Belmadi et du contrat qui lie les deux parties. 

Elle le fera en faisant un communiqué à travers lequel elle précisera sa position vis-à-vis du sélectionneur et du contrat qui cristalise le débat autour de la relation de travail entre les deux parties. La grande divergences entre elles est sans aucun doute le contenu du contrat et ce qu’il prévoit en cas de fin de collaboration. La bataille juridique semble inévitable. Le document (contrat) paraphé par les présidents qui se sont succédé à la tête de la fédération depuis la nomination de Djamel Belmadi à la tête de la sélection à ce jour et l’intéressé  sera décortiqué dans ses moindres détails. 

La procédure de divorce qui serait pilotée par la FIFA sera longue. Si d’aventure l’une ou les deux parties saisissent l’arbitrage de l’instance faîtière du football mondial. C’est la loi du football business. Chaque partie se défendra comme elle le pourra. Si la FAF et l’ex-sélectionneur arrivent à cette extrémité, la bataille laissera des traces. Il reste à souhaiter que le contrat a été élaboré à bon escient. 

Dans le cas contraire, chacun sera libre de penser ce qu’il veut. On connaîtra enfin tout le contenu du contrat et si les intérêts de la fédération ont été protégés ou pas. 

A ce stade, la rupture FAF-Belmadi paraît définitivement consommée et sans espoir de retournement de situation. Il faut rapidement tourner la page et se concentrer sur l’après-Belmadi, le recrutement d’un nouveau sélectionneur pour repartir sur un nouveau projet et préparer les prochaines échéances qui attendent l’Equipe nationale. Il ne faut plus regarder dans le rétroviseur. L’avenir est devant, pas derrière ! 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.