Justice : Le procès de Ali Ghediri s’ouvre aujourd’hui

27/01/2022 mis à jour: 19:52
1596
Photo : D. R.

Au rôle de la liste additive des procès programmés durant la 1re session criminelle de la cour d’Alger, l’examen de l’affaire du général à la retraite Ali Ghediri a été ajourné hier de 24 heures, en raison de la grève des avocats, qui prendra fin dès aujourd’hui.

L’ex-candidat à l’élection présidentielle avortée en avril 2019, avait été condamné le 21 septembre dernier par le tribunal criminel de Dar El Beïda, à Alger, à une peine de 4 ans de prison pour «participation, en temps de paix, à une entreprise de démoralisation de l’armée dans le but de nuire à la défense nationale», après avoir publié, au mois de mars 2019, une lettre au défunt chef d’état-major de l’Anp, Ahmed Gaïd Salah, dans laquelle il a exprimé son opinion sur le mouvement de contestation populaire du 22 février de la même année contre le 5e mandat du défunt président déchu.

En juin 2019, Ali Ghediri est placé en détention pour deux chefs d’accusation, dont un a été abandonné par la Cour suprême. Après 28 mois de détention, son affaire est examinée par le tribunal criminel de Dar El Beïda, le 21 septembre 2021, qui a prononcé, le lendemain, une peine de 4 ans de prison, alors que le procureur général avait requis une condamnation de 10 ans de réclusion criminelle.

Un verdict contesté aussi bien par la défense de l’accusé, qui réclamait son acquittement, que par le représentant du ministère public. Aujourd’hui, Ali Ghediri devra être rejugé une seconde fois et bon nombre de ses avocats gardent l’espoir de le voir quitter la prison et rejoindre sa famille.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.