JSMB : Stage de 10 jours à Béjaïa

22/01/2023 mis à jour: 06:05
906

En prévision de la reprise du championnat, fixée au 3 février prochain, les joueurs de la JSMB sont en regroupement dans un hôtel de la ville où ils séjourneront 10 jours. Au menu, il y aura un programme de préparation qui comprendra plusieurs volets, dont les plus importants seront l’aspect physique, tactique et les soins. Ces derniers revêtent un caractère très important. En effet, 5 joueurs et non des moindres, tous titulaires, sont blessés et qu’il faut récupérer pour les matches difficiles qui attendent l’équipe durant la phase retour. La direction du club a engagé un kiné pour prodiguer des soins aux concernés et veiller à la bonne santé du reste du groupe. Le staff technique a arrêté un programme de préparation bien étudié. Les joueurs alterneront le travail en salle et sur le terrain. La direction de l’OPOW a dégagé un créneau pour la JSM Béjaïa. La direction n’a pas caché sa satisfaction sur les conditions de préparation et table sur ce regroupement dans la ville pour bien préparer la phase retour. Elle espère que les autorités de la ville et wilaya de Béjaia accompagneront les Vert et Rouge dans cette étape très difficile. Elle table sur leur soutien sur le plan matériel et financier pour atteindre l’objectif visé, à savoir réaliser une belle remontée au classement à partir du 3 février prochain. Sur un autre plan, le club compte introduire un recours auprès de l’organe juridictionnel contre la décision de la commission de discipline qui a infligé une suspension de 6 mois à l’entraîneur Yassine Abdiche après le match JSMB-MB Bouira. Sur la feuille de match, l’arbitre a mentionné «Abdiche Yassine (JSMB) Exp pour C.A.S envers officiel à la 82e minute». Sur le procès-verbal de la commission de discipline de la LIRF, il a indiqué : «Abdiche Yassine (expulsion), 6 mois de suspension dont 2 mois avec sursis pour insulte envers officiel.» Cette décision pose problème. Sur la feuille de match, l’arbitre a mentionné C.A.S (comportement antisportif). Dans les attendus du PV de la commission de discipline, il y a eu une requalification des faits transcrits par l’arbitre sur la feuille de match. Le comportement antisportif s’est transformé en insulte, et bien sûr, la sanction est en rapport avec la faute indiquée dans le second temps. Est-ce à dire que l’arbitre ne maîtrise pas la différence entre comportement antisportif et insulte ? Il a écrit de sa main sur la feuille de match C.A.S. a-t-il fait un rapport complémentaire (très certainement) et rectifié la nature de la faute commise par le coach de la JSMB ou la requalification des faits a été opérée par une autre partie ? Dans le même bulletin de la commission de discipline, on peut lire pour le même motif «X, 1 mois de suspension pour comportement antisportif». Alors que faut-il en déduire ? C’est l’homme en noir qui n’a pas fait la différence entre un C.A.S et une insulte à arbitre ou une autre personne qui a requalifié les faits ? Dans ces cas, une clarification de la ligue s’impose. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.