samedi 28 mai 2022

Jardin public Seridi Mustapha à Guelma : Une réhabilitation et des aménagements qui s’éternisent

10/05/2022 mis à jour: 19:41
714
Le site a connu une longue période d’abandon (photo : el watan)

La lenteur dans l’exécution des travaux est devenue une marque de fabrique à Guelma. N’échappant malheureusement pas cette règle, le projet de réhabilitation et d’aménagement du jardin public Seridi Mustapha à Guelma, dont l’avis d’appel d’offres a été lancé en 2017 et attribué la même année, est toujours en cours d’exécution, bien que les délais des travaux ne devaient pas excéder 8 mois. Inscrit au profit de l’APC de Guelma, les riverains et autres habitants s’interrogent sur son éventuelle ouverture au public. 

Mais pour quand ? Bien évidement, et comme c’est toujours le cas pour les chantiers à Guelma, en l’absence d’une plaque d’identification dudit projet, le de réouverture reste inconnue. «C’est le flou total, nous ne savons rien. Tout le monde attend cette ouverture. 

Le lieu est devenu agréable avec toute cette verdure et ces bourgeons qui fleurissent», affirment des passants. Ainsi, le jardin public Seridi Mustapha, crée en 1871, avait pour vocation d’abriter une importante collection de plus de 300 plantes rares, aujourd’hui disparues à jamais, mais aussi des vestiges des époques romaines et byzantines toujours visibles, heureusement. Situé près de l’ancien hôpital de la ville (Ibn Zohr), il servait également d’espace de détente pour les malades en quête de calme puisque le lieu était clôturé. 
 

La réhabilitation de ce jardin emblématique, de 10 225 m2, est venue après de longues décennies d’abandon, de dégradation et de vandalisme. Ainsi, avec la pose de nouveaux luminaires, bancs publics et la réhabilitation des allées en béton imprimé et bien évidement un repeuplement des espaces verts en arbustes et rosiers, le jardin refait peau neuve. 

Mais depuis quelques semaines, voire des mois, la pose d’une grille en fer forgé sur le périmètre du jardin s’amorce à pas d’escargot. «Et dire que ce jardin était doté d’une très belle grille avec des portes de l’époque. Elle a été démantelée durant les années 1980», ont confirmé à El Watan les anciens du quartier. Et de conclure: «Aujourd’hui ils posent une autre !». Sans commentaire.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer