Inès Boukhelifa, actrice franco-algérienne : Graine de star

07/05/2022 mis à jour: 18:30
2730
Photo : D. R.

A 22 ans, l’actrice franco-algérienne Inès Boukhelifa vient de crever l’écran en montrant toute l’étendue de son talent dans le rôle que lui a offert Les Segpa, la web-série créée en 2016 par les frères Hakim et Ali Bougheraba et qui porte sur les aventures de collégiens en grandes difficultés scolaires.

Après avoir cartonné sur YouTube et cumulé des millions de vues, la série vient de débarquer sur grand écran et Ines y campe le rôle d’Anaïs, une petite peste, avec une fraîcheur et un brio qui risquent de lui ouvrir toutes grandes les portes d’autres productions même s’il s’agit là de sa toute première expérience au cinéma.

Coproduit par Cyril Hanouna, le film est décrit par la critique comme une «comédie qui joue habilement sur les clichés», «enchaîne les sketchs et les punchlines» et qui est portée par «un humour délirant et une tchatche marseillaise débridée».

«J’ai déjà joué un petit rôle dans un court métrage mais là, c’est mon premier vrai rôle dans un long métrage», dit Inès qui tient là un vrai rôle de composition aux côtés de Emma Smet, la fille de David Halliday et Estelle Lefébure. «Je suis chanceuse, car cela ne fait que 2 ans que je me forme à ce métier. Comme vous le savez, il faut beaucoup de temps pour envoyer des candidatures, passer des castings et se faire repérer», ajoute Inès.

Après un bac ES, (économie et social) et une année de droit, Inès décide d’arrêter. «Ça ne me plaisait pas trop, je ne m’y sentais pas à ma place», dit-elle. Stage d’observation en post-production à Plus Belle la Vie, puis cap sur le théâtre et des études d’acting à Paris. «J’ai toujours été attirée par le 7e art et j’ai confirmé très vite ce ressenti. Cela m’a donné envie de me lancer d’autant plus que j’avais le soutien inconditionnel de ma famille. Ils m’ont tout de suite soutenu et poussé à me réaliser et à réaliser mon rêve», dit-elle.

Inès, qui intègre une nouvelle école cette année, a conscience que le métier d’acteur est un apprentissage perpétuel. «On apprend le métier et on apprend sur soi», dit encore. Pendant le tournage des Segpa, elle se sent dans son véritable élément. «J’ai trop aimé et confirmé ma vraie vocation», lance encore Inès.

Maman de Chlef, papa de Kabylie, Inès a toujours adoré voyager avec ses parents et découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles cultures. Passionnée de chant, de musique, de théâtre et de cinéma depuis l’enfance, cette amoureuse des arts est une boule d’énergie positive et créative.

«Je suis également passionnée de musique et chant. Mes parents disaient que je chantais avant même de savoir parler», raconte cette native d’Aubervilliers qui a passé la majorité de sa vie à Marseille.

Inès a commencé très jeune à observer le monde et ce qui se passait autour d’elle puis à imiter ses personnages, les construire et les faire vivre petit à petit. 

«On apprend ainsi à analyser la vie et à se construire en incarnant ses personnages», dit celle que l’on attend déjà de voir dans un premier grand rôle.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer