Ils sont 12 000 primo-investisseurs enregistrés depuis janvier 2022 : L’intérêt des jeunes pour l’entrepreneuriat

28/05/2022 mis à jour: 06:17
677
La moyenne d’âge des primo-investisseurs varie entre 25 et 35 ans

Au total, 11 947 entreprises débutantes (primo-investisseurs), dont 11 068 personnes physiques et 879 morales, ont été enregistrées depuis janvier de l’année en cours, contre 11 605 entreprises naissantes (10 885 physiques et 720 morales) durant l’année 2021, alors qu’on comptait 6794 nouveaux établissements (6522 physiques et 272 morales) en 2020.» 

C’est ce qu’a révélé, jeudi à Annaba, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig en marge de sa visite au Forum économique de Annaba, organisé mercredi et jeudi à l’hôtel Sheraton par l’Association nationale des jeunes Algériens, avec la participation de délégations diplomatiques de six pays, accréditées en Algérie.

Devant des experts et des opérateurs économiques nationaux et étrangers, le ministre du Commerce s’enorgueillit du fait que «la moyenne d’âge des primo-investisseurs enregistrés varie entre 25 et 35 ans, ce qui témoigne de l’intérêt allant crescendo des jeunes Algériens pour l’entrepreneuriat et la création d’activités privées et productrices de produits et de services, dont le Centre national des registres de commerce enregistre, actuellement, plus de 2,2 millions d’activités». Des chiffres encourageants qui, selon lui, ont été comptabilisés grâce «au soutien indéfectible des autorités publiques aux jeunes entrepreneurs, notamment les mesures de facilitation prises par le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations pour encourager les jeunes à l’entrepreneuriat». Il en est ainsi, ajoute-t-il, «de la numérisation des procédures en vue de l’obtention du registre de commerce, en plus de la suppression de l’acte de propriété ou de loyer pour certaines activités ne nécessitant pas un local commercial en particulier».

A la commune d’El Bouni, où il s’est rendu avec sa délégation, Kamel Rezig a inauguré un laboratoire de contrôle de la qualité et de lutte contre la fraude, homologué par l’organisme national d’accréditation Algerac, et le siège d’une inspection territoriale du commerce dans la commune de Berrahal.

A quelques encablures de cette dernière commune, le ministre a rendu visite à deux entreprises privées, les plus importantes de la wilaya de Annaba. L’une est une unité de production d’emballage métallique et l’autre de production de boissons gazeuses. Au niveau de cette dernière, qui produit et commercialise la célèbre marque Bona, l’une des plus importantes du pays, Kamel Rezig a été impressionné par l’important effort financier personnel, consacré par les propriétaires pour être parmi le peloton des marques du pays. Ce qui l’a amené à signer le livre d’or de l’entreprise pour témoigner de son passage.

 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer