IA, «metaverse industriel»... Comment Renault mise sur la technologie pour couper dans ses dépenses

07/12/2023 mis à jour: 01:19
1545

Renault s'apprête à conclure le dernier volet de son plan de redressement, baptisé Renaulution, en réalisant d'importantes coupes dans ses coûts industriels. Le constructeur a récemment annoncé son objectif de réduire les coûts de production et de logistique par véhicule de 30% pour les motorisations thermiques et de 50% pour les véhicules électriques d'ici 2027.

Dans le cadre de ce plan, Renault vise également à raccourcir le temps de développement des véhicules de trois à deux ans. Cette mesure est cruciale pour maintenir la rentabilité et la compétitivité du constructeur, en particulier dans la production de véhicules électriques, confrontée à un surcoût de 30% à 40% lié aux batteries.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, Renault mise sur une transformation numérique étendue de l'ensemble de son système industriel, mettant en avant l'utilisation accrue des données à chaque étape de la chaîne de production.

Le concept de « metaverse industriel » est mis en avant par le groupe, affirmant que les 12 000 équipements industriels connectés de Renault à travers le monde génèrent deux millions de données par minute et trois milliards par jour. Selon Renault, l'utilisation du metaverse industriel a permis d'économiser 270 millions d'euros en 2023, notamment grâce à l'utilisation de données numériques pour la maintenance prédictive des installations.

L'intégration de l'ensemble des postes de travail et de la chaîne logistique (transport, fournisseurs, etc.) devrait également permettre à Renault de réduire de 60% le délai de livraison des véhicules et de diviser par deux l'empreinte carbone de la fabrication de ses véhicules. L'intelligence artificielle joue également un rôle crucial dans le contrôle de la qualité.

Parallèlement, la réduction des coûts industriels s'accompagne d'une diminution de la consommation d'énergie. L'objectif du groupe est de réduire de 40% la consommation énergétique de ses sites industriels d'ici 2025.

Bien que les chiffres précis de ces réductions de coûts n'aient pas été divulgués, Renault compte sur ces initiatives pour atteindre ses objectifs financiers. Luca de Meo, le directeur général de Renault, a assuré que la marge opérationnelle du groupe dépasserait 8% dès 2025 et atteindrait 10% en 2030. En octobre dernier, les dirigeants de Renault avaient réaffirmé que le groupe devrait réaliser cette année une marge comprise entre 7 et 8%.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.