Heathrow: grève pour Pâques après l'échec des négociations salariales

31/03/2023 mis à jour: 05:32
AFP
484

Quelque 1.400 agents de sécurité vont faire grève pendant dix jours en pleines vacances de Pâques à l'aéroport londonien d'Heathrow, principal "hub" du Royaume-Uni, après l'échec de discussions salariales entre la direction et le syndicat Unite. La grève démarre vendredi, "des négociations de dernière minute ayant achoppé" sur "le refus d'Heathrow d'améliorer son offre de paie de façon substantielle", indique Unite dans un communiqué daté de jeudi soir. Le syndicat dénonce en comparaison "la rémunération du directeur général John Holland-Kaye" qui est passée "entre 2020 et 2021 de 800.000 livres à 1,5 million de livres" alors que le salaire réel d'un agent de sécurité "qui fait des gardes interminables est de 30.000 livres" par an, soit un "recul de 24% en termes réels depuis 2017". Heathrow, de son côté, affirme vendredi dans un communiqué que l'aéroport "fonctionne normalement", avec "1.000 employés supplémentaires et une équipe de direction au complet présents sur les terminaux pour aider les passagers" pendant la période chargée de Pâques. "Nous savons que la majorité de nos employés ne soutiennent pas la grève", affirme le communiqué de l'aéroport, qui fait valoir que Unite a "refusé à nouveau une offre améliorée alors que le syndicat PCS l'a approuvée". L'aéroport dit que sa proposition permettrait aux employés de toucher une augmentation supérieure à 10% de leur paie, rétroactive au 1er janvier en plus d'une prime unique de 1.150 livres. Heathrow rappelle avoir déjà augmenté les salaires de 4% l'an dernier et avoir alors également versé 2.000 livres de prime. British Airways, dont Heathrow est la base, a annulé plusieurs centaines de vols en prévision du débrayage. Au total, 32 vols au départ ou à l'arrivée du principal "hub" londonien seront annulés chaque jour, soit 5% des trajets effectués par la compagnie à Heathrow, au moment des vacances de Pâques. La mesure n'affectera pas les vols long-courriers. L'aéroport avait déjà souffert, au printemps de l'an dernier puis pendant les vacances estivales, de grèves et d'une pénurie de personnel qui se sont traduites par des queues interminables, des retards, des problèmes de traitement des bagages et des annulations de vols. Alors que le secteur peinait à absorber le redémarrage de la demande, Heathrow avait aussi dû plafonner le nombre de passagers transitant chaque jour par ses installations. Le Royaume-Uni est secoué depuis des mois par des grèves à répétition dans de nombreux secteurs pour de meilleurs salaires face à des hausses de prix qui dépassent 10%. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.