Gestion du CSA/USMBA : Deux anciens membres s’insurgent et interpellent les autorités

23/10/2023 mis à jour: 05:46
646

Deux anciens membres démissionnaires du club sportif amateur de l’USM Bel Abbès, en l’occurrence Hadj Mehtougui et Abdallah Missouri Mustapha, nous ont écrit pour éclairer l’opinion sportive sur la situation qui prévaut au sein de l’équipe de la Mekkira et dénoncer «des faits gravissimes qui entachent la gestion du club jadis phare de la ville de Sidi Bel-Abbès». 

Ils affirment qu’ils n’ont pas été autorisés à assister à l’Assemblée Générale ordinaire du 9 septembre dernier. «En effet, étant encore en exercice, nous ne fûmes pas conviés à assister à l’AGO du 09/09/2023 dont l’ordre du jour consistait en l’étude et l’approbation du bilan financier 2022. Nous fûmes injustement écartés dans l’ultime intérêt de  faire passer une dépense conséquente indûment versée à l’hôtel B.T sous forme de saisie arrêt ? A ce sujet, nous avions alerté l’ancien CAC par courrier et saisi aussi les services de la DJS plusieurs fois par voie d’huissier (preuves à l’appui), mais en vain. 

Ce bilan entaché de malversations n’aurait pas été approuvé par nos soins si notre présence était effective», ont écrit dans une lettre dont le journal El Watan détient une copie. Les deux anciens membres du CSA/USMBA estiment que «le bilan en question aurait dû être validé et certifié par le Commissaire aux comptes sortant», tout en accusant  «le nouveau Commissaire aux comptes, désigné le 12/08/2023 d’avoir commis plusieurs erreurs dans son rapport». Les deux signataires de la lettre interpellent les responsables de la ville sur «les problèmes récurrents qui reviennent à chaque inter-saison», affirmant que «ce sont toujours les mêmes personnes qui gèrent de la même manière l’équipe et qu’à chaque début de saison, ils mettent la pression sur les autorités pour leur arracher des subventions colossales… pour soi-disant une question de délai d’engagement de l’équipe, hélas dans un championnat de division inférieure». 

Ils reprochent également à leur collègue d’avoir cautionné cette situation : «Nous reprochons aussi à nos collègues signataires du bilan, en âme et conscience, qu’il était de leur devoir de rejeter ce dernier et démissionner collectivement pour attester de leur bien fondé à l’égard de notre cher club». 

«Ce n’est pas le fait du hasard que l’USMBA se retrouve en 3e division, mais plutôt le fait de gestion catastrophique d’un panel de personnes ne respectant pas la réglementation et agissant sans consulter l’Assemblée générale», ont-ils 
conclu. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.