Frontière terrestre entre États-Unis et Mexique : La route migratoire la plus dangereuse au monde, selon l’OIM

14/09/2023 mis à jour: 07:32
AFP
909
Photo : D. R.

La frontière entre les États-Unis et le Mexique a été la «route migratoire terrestre la plus dangereuse au monde» en 2022, avec 686 morts ou disparus recensés, selon un rapport de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) publié mardi.

«Ce chiffre représente près de la moitié des 1457 migrants morts et disparus» recensés sur le continent américain pour 2022, «année la plus meurtrière» depuis que le Projet migrants disparus de l’OIM a débuté en 2014, selon cette source.

«En 2022 ont été enregistrés 668 décès de personnes migrantes (100 femmes, 454 hommes, 31 mineurs et 83 de sexe et d’âge indéterminés)» à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, a précisé ce rapport annuel, selon un communiqué.

Si le nombre de décès recule de 8% comparé à 2021, le bilan de 2022 «est probablement supérieur à ce que les informations disponibles indiquent», faute de chiffres officiels en provenance du Texas voisin ou de l’agence mexicaine de recherches et secours.

Les principales causes de décès le long de l’immense frontière entre les États-Unis et le Mexique sont la noyade (212), les accidents en véhicules ou les morts dues  à un transport dangereux (71) les conditions climatiques extrêmes et l’absence d’un abri, de nourriture et d’eau (156). Près de la moitié (307) des décès se sont produits dans les déserts de Sonora et Chihuahua.

A titre de comparaison, 212 personnes migrantes avaient perdu la vie dans le désert du Sahara en 2022, bien que l’OIM avertit ne disposer que de chiffres incomplets. En Amérique du Nord, les pays qui déplorent le plus de ressortissants morts pendant leur périlleuse migration sont le Mexique, le Guatemala et Cuba, indique l’OIM.

«Ces chiffres alarmants rappellent crûment la nécessité pour les Etats d’agir fermement», a déclaré Michele Klein Solomon, directrice régionale de l’OIM pour l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale et les Caraïbes, citée par le communiqué. Selon le rapport, «l’une des tendances actuelles les plus préoccupantes est l’augmentation des morts le long des routes migratoires dans les Caraïbes, avec 350 décès recensés en 2022 contre 245 en 2021». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.