Foncier industriel à Boumerdès : 94 terrains inexploités récupérés

09/01/2024 mis à jour: 20:04
2256
Photo : D. R.

L’opération d’assainissement du foncier industriel a permis la récupération, dans la wilaya de Boumerdès, de 94 lots de terrain inexploités par leurs bénéficiaires, a-t-on appris auprès de la direction locale de l’industrie et de la promotion des investissements.

«Plus de 200 investisseurs n’ayant pas respecté leurs engagements ont été destinataires de mises en demeure. L’opération se poursuit et a pour but de lutter contre le détournement du foncier industriel et garantir son exploitation dans l’intérêt de l’économie nationale», affirme un cadre de cette direction.

D’une superficie de 37,5 ha, les parcelles récupérées sont situées, selon lui, dans diverses zones d’activités de la wilaya et seront attribuées aux porteurs de projets dans le cadre des nouvelles lois sur l’investissement et le foncier économique.

La wilaya compte, pour rappel, 32 ZAD (607 lots)  et une zone industrielle de 136 ha à Larbatache. Néanmoins, plus de 250 lots se trouvant dans ces sites industriels restent en jachère, alors que des dizaines d’entre eux ont été détournés de leur vocation au moment où beaucoup de promoteurs ne trouvent pas où réaliser leurs projets.

Cela est constaté aussi bien à Bordj Menaïel, Hammadi, Naciria ou encore à Khemis El Kechna, où des salles de fêtes, des villas et autres constructions ont été érigées en lieu et place d’usines.

A Naciria, seules six unités sur les 38 prévues dans la ZAD sont opérationnelles et 9 opérateurs auraient fait faillite, tandis que d’autres ont érigé des habitations en lieu et place des projets promis, lit-on dans un précédent rapport sur la zone.

Après tant d’années de laxisme et d’impunité, les autorités se montrent désormais intransigeantes à l’égard des bénéficiaires du foncier industriel ; la récupération du foncier inexploité étant un des leviers de la stratégie de relance industrielle du gouvernement.

Lors de sa visite dans la wilaya en août dernier, le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique avait adressé un dernier avertissement aux opérateurs n’ayant pas entamé leurs projets. «La loi doit être appliquée dans toute sa rigueur contre ces gens», a-t-il recommandé.

Pour augmenter l’offre foncière et promouvoir les investissements, la wilaya a vu la création récemment de 3 mini-zones d’activités dans les localités de Touarga, Ouled Aissa et Beni Amrane.

Une enveloppe financière de 241 millions de dinars a été allouée par le FGSCL pour leur viabilisation et leur raccordement aux divers réseaux. Par ailleurs, la direction de l’industrie fait état de plus de 100 projets qui ont été débloqués dans le cadre des mesures de relance des investissements.       

Copyright 2024 . All Rights Reserved.