Finance : Les marchés prudents

01/09/2022 mis à jour: 04:10
APS
549

Les marchés boursiers se montraient prudents hier, avant la publication de plusieurs indicateurs que les investisseurs scruteront pour tenter d’en savoir plus sur les intentions des Banques centrales européenne et américaine.

En Europe, les indices avaient du mal à accrocher une tendance. Après une ouverture en légère hausse, Paris perdait 0,34%, Londres 0,29%, Francfort 0,26%, tandis que Milan grappillait 0,12% vers 7h45 GMT. La Bourse de Tokyo a perdu 0,37%. En Chine, les places financières ont été perturbées par une contraction de l’activité manufacturière en août en raison des restrictions anti-Covid et de la canicule. Shanghai a cédé 0,78% et Hong Kong reculait de 0,16% dans les derniers échanges.

La Bourse de New York a enregistré sa troisième séance consécutive de baisse mardi, inquiète du fait que la solidité persistante du marché de l’emploi américain ne pousse la Réserve fédérale (Fed) à être plus sévère dans le relèvement des taux d’intérêt.

Un responsable de la Fed a estimé mardi qu’il faudra «quelques années» pour ramener l’inflation américaine au seuil des 2%. Les investisseurs s’attendent de plus en plus à une troisième hausse consécutive de 75 points de base des taux directeurs de la Fed lors de la prochaine réunion de septembre, mais ils craignent que ces mesures sévères n’aggravent considérablement le ralentissement de l’économie.

Ce sont désormais les chiffres des créations d’emplois aux Etats-Unis qui sont attendus des marchés, avant un rapport du département du Travail demain. De l’autre côté de l’Atlantique, la politique monétaire est également au menu du jour avec la publication des chiffres de l’inflation en zone euro en août à 9h GMT.

En France, la hausse des prix à la consommation a ralenti au mois d’août, à 5,8% sur un an, selon des données provisoires, mais en Allemagne elle s’est accélérée en raison de la flambée des prix de l’énergie. La monnaie unique européenne perdait 0,08% face au billet vert à 1,0007 dollar.

La volatilité accrue du marché obligataire se répercute sur les valeurs de la tech, qui reprenaient un peu de couleurs après avoir été très vendues depuis la fin de semaine dernière avec la hausse des rendements obligataires. Sur le marché obligataire, les taux d’intérêt des Etats européens étaient orientés en légère baisse. 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer