Fin de match cruelle pour la Mauritanie : La folle aventure du Cap-Vert

31/01/2024 mis à jour: 09:26
AFP
959

Un penalty de Ryan Mendes transformé à la 88’ a permis au Cap-Vert de se qualifier pour les 1/4 de finale de la CAN aux dépens de la Mauritanie (1-0). Les Requins bleus rééditent ainsi leur performance de 2013.

Après avoir remporté un premier succès historique contre l’Algérie (1-0), la Mauritanie abordait son 8e de finale contre le Cap-Vert sans rien à perdre. Premiers du groupe B où figuraient l’Egypte et le Ghana, les Requins bleus faisaient cette fois-ci figure de favoris. 

Si le capitaine Ryan Mendes s’est illustré dès la 3’, contraignant son homologue Bodda Mouhsine à dévier du bout du pied la tentative de l’ancien Lillois, ce sont bien les Mourabitoune qui sont apparus plus libérés dans leurs séquences de possession, avec Souleymane Anne et Aboubakary Koïta, sans pour autant inquiéter Josimar Vozinha, hormis sur un coup franc lointain du gauche de Mouhsine passé juste à côté (15’). 

Le second acte a débuté comme le premier, avec une occasion capverdienne. Cette fois, c’est Jovane Cabral, côté gauche, qui s’est échappé avant de décocher une frappe lourde du droit, boxée par Babacar Niasse (47’). 

Le gardien de Guingamp s’est ensuite imposé dans les airs alors qu’un autre tir de Cabral a ricoché sur un défenseur (52’). La Mauritanie a répliqué. Après une faute de Roberto Lopes dans la surface de réparation, Koïta, légèrement excentré sur la droite, a enroulé un coup franc puissant qui est passé juste au ras du poteau (57’). 

Les Mourabitoune ont éte tout proches d’ouvrir le score quelques instants plus tard. Après une récupération au milieu du terrain, ils se sont projetés dans le camp adverse. Servi par Sidi Bouna Amar, Anne a profité de l’apathie défensive capverdienne pour se faufiler et frapper du gauche à bout portant mais le ballon est passé au-dessus du cadre (59’). 

L’indécision était totale et la crispation montait. Une relance de Joao Paulo Fernandes a manqué d’être interceptée mais seulement contrée avant de finir dans les bras de Vozinha (73’). 
 

De l’autre côté, ce même Fernandes a failli devancer tout le monde sur un corner rentrant (75’). Alors que Bebé est sorti à vingt minutes de la fin du temps réglementaire, Cabral a continué d’envoyer des scuds mais Niasse, une nouvelle fois, a repoussé de façon peu académique mais efficace (78’). Niasse a poursuivi son sans-faute deux minutes plus tard. 

Trouvé au premier poteau sur un corner de Jamiro Monteiro, Mendes a coupé la trajectoire de la tête mais le gardien s’est interposé (80’).
 

Les Requins bleus, qui jouaient en blanc, finissaient fort et ont fini par faire craquer les Mourabitoune, sur un coup du sort. Entré en jeu à la 80’, Yassin El Welly a mal assuré sa tête en retrait et Gilson Benchimol a intercepté pour provoquer la faute de Niasse. Sans trembler, Mendes a transformé son penalty, libérant tout un pays (88’). 
L’arbitre comptabilise 10 minutes de temps additionnel. Koïta bénéficie d’un coup franc mais son tir n’est pas cadré davantage (90’+5). 

Le Cap-Vert retrouve les 1/4 de finale, après leur unique participation en 2013, mias cette fois en remportant un match à élimination directe. Une qualification longue à se dessiner et qui laissera quelques regrets à Amir Adbou et ses joueurs. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.