Festival de la poésie féminine : «la femme créative sera toujours préservée dans la société», selon mouloudji

07/03/2024 mis à jour: 03:02
224

Le Festival culturel national de la poésie féminine est «l’aboutissement d’une quête constante de la préservation du statut des femmes créatives», a souligné, mardi après-midi à Constantine, la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, dans un discours lu en son nom par le directeur du développement et de la promotion des arts du même ministère, Cheddad Bezie. 

La nouvelle édition de cette manifestation culturelle «porte les significations de la promotion de la littérature et de la célébration des femmes créatives, venues à Constantine, berceau de la culture, des arts, de la créativité et des sciences, depuis de nombreuses wilayas du pays», a ajouté la ministre à l’occasion de l’ouverture de la 13e édition de ce festival qu’abrite la maison de la culture Malek Haddad. Elle a également souligné que ce festival, organisé cette année sous le slogan «Palestine de la fierté et de la résistance», est devenu un exemple de pose de passerelles d’amour et d’humanité envers nos frères et sœurs dans la fière Palestine. La ministre a également salué, dans son discours, le rôle des femmes algériennes et arabes pour leurs efforts dans l’écriture de l’histoire des arts et de la créativité à travers les âges. 

«L’Etat algérien a toujours accordé aux femmes une place prépondérante dans la société à travers son intérêt constant pour la promotion des lois relatives à la famille», a également déclaré, Mme Mouloudji, dans son discours, soulignant «le large éventail d’espaces mis à la disposition des femmes pour participer à divers forums politiques, économiques et culturels». «Le statut de la femme, en général, et de la femme créative, en particulier, sera toujours préservé dans la société algérienne, et fera l’objet d’une grande attention de la part de l’Etat algérien qui ne ménagera aucun effort pour offrir de réelles opportunités aux femmes afin qu’elles puissent consolider leur présence effective», a encore ajouté la ministre dans son discours, prononcé par M. Bezie. 

De son côté, la commissaire du Festival, Amira Deliou, a souligné que cet événement culturel vient confirmer la position du peuple et du gouvernement algériens en matière de soutien de la cause palestinienne, et constitue «une occasion d’échanger des expériences et de mettre en valeur la poésie algérienne». 

Elle a également précisé que cette édition, qui se poursuivra jusqu’au 8 mars, voit la participation de 15 poétesses venues de nombreuses wilayas du pays. Une exposition d’œuvres féminines, de littérature, notamment, a été organisée pour l’occasion, en plus d’une vente-dédicace de plusieurs recueils de poésie féminine, ainsi qu’une synthèse théâtrale, poétique et musicale, intitulée «Une maison pour l’amour, une autre pour la guerre», et une lecture de poésies par la poétesse Khaldia Djaballah, inspirée d’un tableau intitulé «Pierres de vie» de la plasticienne Samia Filali. 

La manifestation a également donné lieu à des déclamations de poésies en tamazight, œuvres de la poétesse El Aldja Boukeddad, de la wilaya de Bouira, ainsi qu’à un hommage à des créatrices ayant contribué à la promotion de l’écriture poétique féminine. La 13e édition du Festival culturel national de la poésie féminine est organisée sous le patronage de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, et sous l’égide du wali de Constantine, Abdelkhalek Sayouda. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.