Extension du Métro à Ouled Fayet : Parachèvement des travaux dans des délais courts

12/02/2022 mis à jour: 17:45
1184
Le projet s’étend sur 26,5 km, de la place des Martyrs à Ouled Fayet

S’exprimant lors d’une plénière consacrée aux questions orales tenue à l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Bekkaï a fait état de la création d’une commission qui s’attellera à examiner les modalités de parachèvement de ce projet et à trouver des moyens de financement adéquats ou à chercher des partenaires. Le projet, dont l’étude finale a été livrée en mai 2017, s’étend sur 26,5 km de la place des Martyrs à Ouled Fayet, à travers 24 stations réparties sur trois tronçons chacun comprenant huit stations.

Le premier tronçon comprend des gares reliant la place des Martyrs, Bab El Oued et Chevalley, sur une distance de 9,5 km, et avec un coût de réalisation estimé à 179 milliards DA et un délai de réalisation de 96 mois. Le second tronçon s’étend, quant à lui, de la station Chevalley, Dely Ibrahim à Chéraga, sur une distance de 9,2 km, et avec un coût de réalisation estimé à 179 milliards DA et un délai de réalisation de 96 mois. Par ailleurs, le troisième tronçon, reliant les stations de Chevalley, Dely Ibrahim, El Achour et Draria, sera réalisé avec un coût de 165 milliards DA et un délai de réalisation de 84 mois. M. Bekkaï a également souligné que l’Entreprise métro d’Alger avait réévalué les coûts des trois tronçons sur la base de nouvelles données.

«Promouvoir les transports en commun»

Le secteur, ajoute-t-il, tend à promouvoir les transports en commun et à créer des gares à la périphérie d’Alger qui permettent aux citoyens d’utiliser les transports en commun au lieu de leur véhicule, et ce, pour réduire la congestion du trafic routier dans la capitale. Dans le cadre de la coopération gouvernementale, le ministre a fait état de la création de marchés en dehors de la capitale et de l’encouragement à la création des espaces commerciaux, en sus d’un nouveau plan de circulation qui est à l’étude, lequel permettra de désengorger la circulation.

«Je ne nie pas l’existence d’une grande anarchie dans le transport terrestre mais nous nous employons à la résoudre. Nous avons envoyé un courrier aux directions des transports de chaque wilaya pour remplacer les lignes dont les propriétaires sont décédés ou ont quitté l’activité afin de les redistribuer équitablement», a-t-il dit. Il a indiqué qu’il y a une liste où sont recensées toutes ces stations aux fins de les réorganiser.

Au sujet du tramway de Ouargla, dont la réalisation du deuxième tronçon de 2,9 km est à l’arrêt depuis 2018, M. Bekkaï a indiqué que le projet sera pris en compte dès la disponibilité des enveloppes financières. L’entreprise du tramway de Ouargla a conclu une convention avec l’Etablissement de transport urbain et suburbain de Ouargla pour permettre aux citoyens d’utiliser les lignes de cet établissement à travers un ticket unique. 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer