Espagne : un réseau de passeurs de Syriens, qui opérait sur 3 continents, démantelé

13/08/2023 mis à jour: 20:27
2046
Le réseau démantelé avait des relais dans chaque pays avec d'autres organisations criminelles

La police espagnole a annoncé dimanche avoir démantelé un réseau criminel impliqué dans l'organisation du transfert de Syriens depuis le Liban vers l'Espagne, l'Allemagne et la Norvège, à travers trois continents. 

En collaboration avec Europol et la police fédérale allemande, les autorités espagnoles ont mis fin aux activités logistiques d'une organisation criminelle spécialisée dans le trafic illégal de migrants syriens, comme l'a expliqué la police dans un communiqué. Un total de 19 personnes, soupçonnées d'appartenir à cette organisation criminelle et d'aider à l'immigration illégale, ont été arrêtées, dont six ont été placées en détention provisoire.

Cette route migratoire complexe s'étendait sur trois continents, à savoir l'Asie, l'Afrique et l'Europe, et impliquait des modes de transport aérien, maritime et terrestre. Chaque migrant devait payer environ 20 000 euros (près de 22 000 dollars) pour parcourir cette voie. Le réseau démantelé disposait de relais dans chaque pays impliqué, collaborant avec d'autres organisations criminelles, et utilisait la méthode de la «hawala», un système informel de transfert de fonds. Ce stratagème a permis au réseau de générer des profits de 2,5 millions d'euros.

L'enquête a révélé que le parcours migratoire débutait au Liban, où les migrants prenaient des vols depuis l'aéroport international de Beyrouth vers l'Égypte, moyennant 4 000 euros. De là, les Syriens empruntaient des voies terrestres à travers la Libye, la Tunisie et l'Algérie, pour un coût de 3 500 euros. À partir d'Oran et Mostaganem, ils utilisaient des embarcations pour atteindre les côtes espagnoles, contre 10 000 euros. Une fois en Espagne, les migrants poursuivaient en voiture jusqu'à des villes comme Madrid, Cuenca et Tolède, où ils se cachaient dans des conditions précaires en échange de 250 euros par semaine, en attendant d'obtenir des documents légaux. Une fois ces documents obtenus, ils avaient la possibilité de rester en Espagne ou de continuer leur route vers l'Allemagne ou la Norvège (pour un coût de 1 000 et 2 000 euros respectivement). Depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011, des millions de Syriens ont quitté leur pays pour rejoindre principalement l'Europe, en particulier l'Allemagne.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.