Espaces de distraction à Souk Ahras : Des directives pour une meilleure exploitation

26/03/2022 mis à jour: 17:53
776

Lors d’une récente séance de travail, le wali de Souk Ahras a mis en relief l’importance des espaces publics et des lieux de loisirs pour l’évolution des esprits et la prévention des maux sociaux. 

Il a donné des instructions pour l’ouverture dans les meilleurs délais du parc citadin de la ville de Souk Ahras. «Toutes les structures publiques, les maisons de jeunes, les théâtres, le nouveau parc d’attractions doivent être en activité en prévision du mois de Ramadhan afin de permettre à la population de tirer profit de ces structures réalisées grâce aux efforts de l’État», a déclaré le wali. Et d’enchainer : «Il est inconcevable de réaliser autant de structures et de ne point accueillir des artistes, des poètes, des sportifs de compétition, des conférenciers et encourager les familles à sortir et à donner vie à la cité dans laquelle elles vivent». 

Tahar Arris le directeur de la culture a annoncé pour le mois prochain un programme de projections d’une soixantaine de films à la cinémathèque de Souk Ahras et de plus d’une dizaine de pièces théâtrales et de soirées musicales. Confortant les propos du wali, il mettra en relief, à ce titre, la maison de la culture réalisée pour un montant de 186 millions de dinars, le théâtre régional dont le coût s’élève à 90 millions de dinars et le nouveau pôle culturel où sont prévus plusieurs structures, notamment une école de musique, une bibliothèque, un théâtre et une salle pour soirées littéraires. 

Abdelbasset Aoun, le directeur de la jeunesse et des sports a présenté, de son côté, un bilan satisfaisant des réalisations et autres projets en cours d’achèvement et mis en perspective l’ouverture des maisons de jeunes et de toutes les autres structures relevant de son secteur au-delà des heures de travail au profit des jeunes. Ce sont déjà 42 projets réalisés pour une enveloppe budgétaire de 50 milliards de centimes et qui drainent, selon le même responsable, un public important parmi les sportifs de performance et les amateurs. 
 

Un programme d’animation culturelle et touristique notamment des séjours au bord de la mer pour des centaines de jeunes écoliers est prévu pour la saison estivale. Le wali interviendra pour mettre l’accent sur le sort de l’équipe fanion de Souk Ahras en l’occurrence l’ESSA (Entente sportive de Souk Ahras) tombée en disgrâce à cause des clivages et des ambitions mercantiles. «Nous ne saurons reconnaitre la ville sans l’Entente, sans Hand-ball, sans tennis et sans jeux de boules… Des disciplines de renommée qu’on doit ressusciter avec le concours des enfants de la ville», a-t-il lancé. Dans ses propositions le DJS a émis le vœu de renforcer le quartier populaire Hamma Loulou de deux stades et lancer une nouvelle piscine semi-olympique. Soit. Une autre proposition a, toutefois, raisonné comme une fausse note. 

La transformation du terrain Akli en structure de jeunesse et des sports et bâtisses et structures d’accompagnement. Pour cet unique espace non encore ravagé par le béton, le directeur propose des parkings, des voies d’accès et des clubs sportifs qui peinent à occuper les dizaines de réalisations existantes. Sachant que le terrain est traversé par une voie ferrée via un tunnel et rend ainsi inconstructible une bonne partie de cet espace.

 La ville déjà en mal de fluidité dans sa circulation routière aura à gérer d’autres voies inutiles et ce mont censé devenir le poumon de la ville avec un minimum de volonté de la part de la conservation des forêts est proposé au béton. «Ce n’est que maintenant que le citoyen lambda que je suis commence à comprendre l’échec de toutes les campagnes de reboisement dans cette partie de la ville que nous souhaitions comme espace pédestre ou réserve nationale pour le chardonneret et d’autres espèces d’oiseaux en voie d’extinction», a soufflé un écologiste présent lors de ladite rencontre.

 L’ouverture dite imminente du parc d’attractions est perçue comme une autre bouffée d’oxygène pour les noctambules de Souk Ahras. 

Des équipements qui répondent aux normes requises seront au rendez-vous avec des centaines d’enfants avides de distraction. Le problème de stationnement le long de la RN16 a été résolu grâce à la réalisation d’un parking d’une capacité de plus de 400 véhicules.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.