El Hakimia (Bouira) : Lancement des travaux de restauration du mausolée romain de Fraxen

16/04/2023 mis à jour: 05:46
APS
779
Photo : D. R.

Les travaux de restauration et d’aménagement du mausolée romain de Fraxen, situé à El Hakimia (sud-ouest de Bouira), ont été lancés mardi pour un délai ne dépassant pas les 5 mois, a-t-on appris vendredi auprès de la direction de la culture et des arts de la wilaya.

«L’entreprise réalisatrice (Bellounès) a été installée mardi en présence des autorités locales pour entamer les travaux de restauration de ce site historique et patrimonial de la wilaya, à savoir le mausolée de Takfarinas qui se trouve à El Hakimia», a expliqué à l’APS la directrice de la culture, Salima Gaoua.

Sans préciser le montant de cette opération, la même responsable a fait savoir qu’une étude, qui a duré 120 jours, avait déjà été réalisée et achevée en 2010. «Avant de mener cette étude, des missions de prospection du site ont été effectuées en 2008 et en 2009 par une équipe d’archéologues issue du ministère de la Culture et des Arts», a expliqué Mme Gaoua.

Des travaux d’urgence pour la réalisation d’un mur de clôture pour le site avaient été réalisés en 2009. Ce site archéologique est un mausolée romain dit «Ghorfat Ouled Slama», situé dans les douars d’Ouled Slama (El Hakimia), à 11 km au sud-est de Sour El Ghouzlane et à 45 km au sud du chef-lieu de Bouira, selon les détails fournis par la direction de la culture et des Arts.

«Ce tombeau porte une inscription au sommet de sa façade principale. Pour la nature de cet édifice ancien et sa datation, c’est un mausolée connu sous le nom Ghorfat Ouled Slama, et non un fort d’observation romain tel qu’il est indiqué dans une des cartes militaires françaises datable de l’an 439 après JC», a encore expliqué Mme Gaoua.

Selon la même responsable, plusieurs études ont été faites pour la datation de ce site archéologique, telles que les recherches menées par Masqueray et Cholsnet et Berbrugger. «Néanmoins, ces dates ne sont pas sûres, d’autant qu’une autre inscription a été découverte près du mausolée en question.

Elle était dédiée au chef militaire d’Auzia (actuelle Sour El Ghouzlane), Quintus Gargilus martiales, pour son courage et sa vigilance déployés lors de la répression de l’insurrection du rebelle Fraxen et de ses partisans en l’an 260 avant JC, durant laquelle ce dernier attaqua l’établissement romain d’Auzia et fut tué par Quintus Gargilus martiales», selon l’aperçu historique donné par la direction de la culture.

Edifié sur le point culminant d’une colline à Ouled Slama, ce mausolée est un édifice de forme carrée de 5 mètres. Il est construit en pierres avec le système constructif connu par Opus Quadratum, qui est une technique adoptée dans le grand appareillage en pierre de taille. L’édifice est composé de trois corps superposés, dont la façade principale est orientée vers l’est.

A travers cette façade, le visiteur peut distinguer trois parties, un corps inférieur à deux gradins, un corps moyen qui est constitué de cinq lits de pierres sèches. «Cette partie correspond bien à une chambre funéraire.

Et cette pièce ne contient aucune ouverture vers l’extérieur», selon la fiche descriptive du site. Il existe aussi un corps supérieur couronné d’une corniche moulurée et percée d’une ouverture de 90 cm de large et 1,22m de hauteur. Cette partie est surmontée d’une dédicace relative à ce mausolée, classé depuis 2007 par la Commission nationale des biens culturels. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.