Éducation nationale : Les directives de Belabed aux directeurs de wilaya

12/03/2023 mis à jour: 22:58
1898
Abdelhakim Belabed, ministre de l'Education nationale - Photo : D. R.

Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed, a insisté, hier, sur l’obligation de respecter le calendrier de la fin du deuxième trimestre et de procéder à la correction collective avec les élèves, ainsi que la remise des copies d’examen.

Il a en outre rappelé l'impératif de tenir des conseils de classe et de remettre les notes dans les délais fixés par le calendrier pédagogique. Ces instructions, rappelant somme toute les devoirs pédagogiques et administratifs échus aux établissements et directions de l'éducation, ont été données par visioconférence, lors d'une rencontre nationale mettant en connexion des directeurs centraux auprès du département, ainsi que les directeurs de l'éducation à travers le pays, rapporte l'APS en citant un communiqué du ministère de l'Education.

La conférence consacrée officiellement au suivi des différents volets de préparation de la rentrée scolaire prochaine a ainsi été l'occasion de réitérer la nécessité de mieux gérer les séquences post-examens scolaires et qui sont assez souvent sources de tension dans les établissements et de réclamations des élèves et de leurs parents.

Une véritable cause de discorde que ces moments d'évaluation pédagogique, que le ministère de tutelle compte prendre en charge en préconisant, notamment, l'adoption d'une nouvelle méthode de préparation de sujets d'examen, comme annoncé par le ministre jeudi dernier à l'APN.

Sur le volet du suivi des axes de la rentrée scolaire 2023-2024, Abdelhakim Belabed a noté «les efforts déployés par tout un chacun» pour notamment assurer le versement du salaire du mois de mars par la mise en application des augmentations décidées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Le ministre a par ailleurs souligné «l’importance de travailler avec la même détermination pour exécuter les opérations liées à la prise en charge des arriérés financiers de l’exercice 2022, ainsi que ceux issus de l’augmentation du point indiciaire pour les mois de janvier et février derniers».

Le volet salarial est manifestement un levier sur lequel mise la tutelle pour ramener plus de sérénité dans le secteur, d'autant que les pouvoirs publics ont mis à disposition de nouveaux moyens financiers, dans le cadre de la politique globale de revalorisation des salaires.

Un intérêt a, par ailleurs, été porté, ajoute la même source, au suivi des opérations liées à la gestion des ressources financières, matérielles et humaines, des équipements, des structures et des différentes opérations de soutien scolaire.

Il a été également question de la mise en œuvre des mesures relatives à la régulation de la situation des logements de fonction en veillant à la précision des données retenues sur la plateforme numérique de la tutelle. Le parc logement du secteur est en effet un autre objet de tensions et de litiges réguliers que l'administration a intérêt à mieux prévenir en se donnant les moyens de la transparence.

Le premier responsable du secteur a par ailleurs donné des directives pour le suivi rigoureux de la mise en œuvre du programme d’équipements, à travers l’inspection sur le terrain des chantiers de construction en cours, notamment en ce qui concerne les structures et établissements programmés pour la rentrée scolaire 2023-2024. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.