Des interpellations à travers une dizaine de wilayas

23/02/2022 mis à jour: 18:18
666

Plusieurs personnes ont été interpellées hier, à travers au moins une dizaine de wilayas. Durant toute la journée, le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) n’a cessé de rapporter des informations sur des interpellations intervenues à l’occasion du troisième anniversaire du hirak. 

Certaines personnes ont été relâchées durant l’après-midi. Dans la capitale, trois étudiantes ont été interpellées durant la matinée, place Audin. Un activiste l’a également été à Bab El Oued. La même chose a été enregistrée à Oran, Béjaïa, Tizi Ouzou, Tlemcen, Bouira, Oran, Ouargla, Jijel et Saïda, comme indiqué par la même source. A Mostaganem, l’activiste Dalila Touat a été interpellée durant la matinée, en compagnie de sa mère, avant qu’elles ne soient relâchées quelque temps après. 
Les interpellations d’activistes, comme rapporté par le CNLD, se sont intensifiées ces derniers jours. Interpellé vendredi dernier, Zakaria Hannache, dit Zaki, qui faisait un travail de veille sur les détenus d’opinion, est toujours en garde à vue. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.