Côte d’Ivoire : Didier Drogba, un héros national

06/02/2024 mis à jour: 11:25
1955

La Côte d’Ivoire a gagné son pari. La CAN-2023, décalée à 2024, est un franc succès sur tous les plans. Le pays du président Alassane Ouattara avait promis que la CAN-2023 sera la meilleure de l’histoire de la compétition reine de la Confédération africaine de football (CAF). 

Il reste 4 matchs avant le tomber de rideau et tout le monde loue la bonne organisation de cette grande manifestation sportive continentale. Les Ivoiriens ont de quoi être fiers.
 

Les stades ont enregistré un taux de remplissage jamais atteint auparavant. Les joueurs et les équipes (24) présentes à la CAN-2023 se sont félicités des conditions dans lesquelles le tournoi s’est déroulé. Ce pays de l’Afrique de l’Ouest revient de loin. En effet, en 2002, le pays était en proie à une guerre civile. Il était divisé en deux. 

Le président Laurent Bagbo et ses troupes occupaient le sud du pays et Guillaume Sorro le nord. Les populations fuyaient les zones de combats meurtriers. Rien ne semblait pouvoir mettre fin à la guerre fratricide. 
 

Les appels au cessez-le-feu de la communauté internationale ne trouvaient aucun écho auprès des protagonistes. L’ Organisation de l’unité africaine était dans l’incapacité de réunir les belligérants autour de la table des négociations. Des citoyens ivoiriens ont fui vers les pays voisins. 
 

A ce moment-là, des footballeurs ivoiriens réunis autour de l’icône de la sélection, Didier Drogba, ont décidé de prendre la courageuse initiative d’appeler à un cessez-le-feu immédiat. Le leader des Éléphants sur et en dehors des terrains, la star de Chelsea et meilleur joueur africain de l’époque, a accepté d’assumer le rôle que lui ont confié ses camarades en sélection et son devoir de patriote qui ne voulait pas que son pays sombre dans le chaos. 

L’idée de lancer un appel pour l’arrêt des combat est née à Khartoum, en marge du match Soudan-Côte d’Ivoire qualificatif à la Coupe du monde 2006 en Allemagne. Tout le pays était suspendu au résultat de ce match et celui d’Egypte-Cameroun. Le scénario idéal était une victoire des Élephants et un partage des points entre les Pharaons et les Lions Indomptables. Il s’est réalisé. 
 

Pendant que les Ivoiriens fêtaient, au pays, la première et historique qualification des Éléphants en Coupe du monde, le capitaine Didier Drogba a rassemblé ses coéquipiers autour de lui dans le vestiaire du stade d’Al Merreikh pour lancer le message suivant en direction du président Laurent Bagbo : «Nous avons promis que les célébrations pour la qualification à la Coupe du monde 2006 uniraient le peuple ivoirien. 

Aujourd’hui, nous vous supplions à genoux. Cessez-le-feu !» A son signal, tous les joueurs tombèrent à genoux. Didier Drogba a repris la parole pour dire que «le pays ne doit pas sombrer dans la guerre. Veuillez déposer vos armes et organiser des élections». 

Au retour au pays, les Éléphants ont reçu un accueil chaleureux. Au palais présidentiel où Laurent Bagbo a reçu les héros de Khartoum, le capitaine Didier Drogba lui a demandé : «Monsieur le président, donnez-moi l’autorisation de sillonner le pays pour propager le message de paix». Une fois obtenue, il s’est rendu dans de nombreuses régions.  

Les protagonistes du drame qui avaient pour noms Laurent Bagbo (président), Guillaume Sorro qui était à la tête des Forces nouvelles (groupes armées) et Charles Blé Goudé, un homme politique, ont été accusés de crimes contre l’humanité et traduits devant le TPI à La Haye . 

Les combats ont pris fin, des élections ont été organisées. Didier Drogba et ses camarades footballeurs ont poursuivi leur carrière. 
 

Aujourd’hui, ils sont présents chez eux pour suivre la CAN-2023. Il y a 20 ans, ils avaient pris leurs responsabilités pour lettre fin au drame qui menaçait leur pays. Ironie de l’histoire, Didier Drogba, qui caressait l’espoir de devenir président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) n’a pas eu cet honneur. 

Toutefois, il est présent à la CAN-2023 pour soutenir les Éléphants sans rien réclamer. Il a joué et gagné le plus important match de sa carrière. Les Ivoiriens lui en seront éternellement reconnaissants.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.