Contrôle des médicaments : L’ANPP a traité 1155 dossiers depuis 2021

22/05/2024 mis à jour: 21:00
1083
Photo : D. R.

Le directeur général de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP), Chérif Delih, a annoncé, hier à Alger, que le Comité d’experts cliniciens (CEC) créé auprès de l’ANPP a examiné et donné ses avis pour 1155 dossiers relatifs à des produits pharmaceutiques pour être mis sur le marché, et ce, depuis 2021, a rapporté l’agence APS. «Pour le bilan du Comité d’experts cliniciens depuis sa création en 2021, il y a eu plus de 1155 produits qui ont été expertisés, pour lesquels les membres ont donné des réponses.

Concernant les dispositifs médicaux, il y a eu 547 dossiers soumis, dont 42 ont été traités», a souligné le directeur général de l’ANPP lors de la cérémonie d’installation de la nouvelle composante de cette instance, en présence du ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun.

Chargée notamment de la veille sur l’intérêt thérapeutique, l’efficacité, l’innocuité de tout produit pharmaceutique et la performance de tout dispositif médical, cette instance s’est dotée d’une plateforme numérique pour permettre le traitement des demandes d’enregistrement et d’homologation des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux, a ajouté le même responsable.

Ce dernier a rappelé les missions de l’ANPP axées essentiellement sur l’enregistrement et le contrôle des produits pharmaceutiques et l’homologation des dispositifs médicaux, et éventuellement leur retrait et leur suspension. Il a mis en avant l’importance du rôle du comité qui contribue à promouvoir la production nationale en intervenant dans le choix du produit pharmaceutique à mettre sur le marché. «Le CEC est en train d’axer son travail sur la promotion de la production locale, des génériques et des biosimilaires, tout en participant à l’orientation de l’investissement», a-t-il ajouté.

Progrès considérable

De son côté, le directeur général de la production pharmaceutique au  ministère, Bachir Allouache, qui a présenté le nouvel organigramme du département ministériel, a mis l’accent sur «le progrès considérable qu’enregistre la production pharmaceutique en Algérie, notamment pour les produits à forte valeur ajoutée». Cette évolution a permis, selon lui,  de réaliser une progression du taux de couverture du besoin national en produits pharmaceutiques locaux à 72% avec l’objectif d’atteindre les 80% à l’horizon 2025, dans le sillage de la dynamique imprimée sur l’activité de l’insuline et les médicaments d’oncologie.

Ce responsable a aussi relevé que l’Algérie dispose du «plus important tissu industriel dans le secteur pharmaceutique en Afrique et dans le monde arabe, avec 207 établissements sur les 700 laboratoires que compte le continent africain».

Il  a également insisté sur l’impact attendu de la nouvelle réorganisation du ministère et qui devra permettre un meilleur suivi de la disponibilité du médicament sur le marché, notamment via la numérisation, tout en veillant sur l’aspect régulation dans une démarche globale visant à promouvoir l’industrie pharmaceutique nationale. A noter que le  ministre de l’Industrie et de la Production  pharmaceutique, Ali Aoun, a présidé l’installation de la nouvelle composition du Comité des experts cliniciens relevant de l’ANPP et de sa présidente, pour un mandat de trois ans.

A cette occasion, le ministre a  mis en avant son rôle central  dans l’enregistrement et l’homologation des différents produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux, ainsi que dans l’émission d’avis sur l’intérêt thérapeutique, l’efficacité et l’innocuité des médicaments.

Dans ce cadre, le ministre a exhorté les membres du comité à «redoubler d’efforts pour contribuer à la réalisation de nos objectifs : renforcer la production locale de médicaments et réduire les importations».

Le ministre, qui a salué  le travail accompli par l’équipe sortante, a  rappelé que les activités du comité entre 2021 et 2024 ont permis de remplacer l’insuline importée par l’insuline produite localement et facilité l’accès aux produits biothérapeutiques, aux anticancéreux et à l’hormone de croissance.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.