Commentaire / CFA : cafouillage au sommet

06/09/2022 mis à jour: 13:15
842

La Commission fédérale des arbitres (CFA) est dans l’œil du cyclone. Moins d’un mois après l’installation du triumvirat (Medjiba-Haimoudi-Lim) à sa tête, il ne se passe pas un jour sans que des informations alarmantes montent en surface. 

Après seulement deux journées de championnat, qui globalement se sont bien passées, c’est-à dire sans contestations de la part des clubs, le microcosme de l’arbitrage crie au loup, au complot et encore plus, au sabotage. Tout ce vacarme intervient quelques jours après la fin de mission signifiée à Mohamed Bichari et l’arrivée aux commandes des trois hommes cités ci-dessus. Que se passe-t-il exactement ? Un peu difficile de démêler l’écheveau, de situer le vrai du faux. Toujours est-il qu’une guerre sournoise est déclenchée entre les acteurs en place, même si ce n’est pas eux qui le disent. 

C’est leurs affidés respectifs appâtés par les intérêts sordides et étroits identifiés dans la niche de l’arbitrage qui sont les premiers montés au créneau pour défendre leur favori et descendre en flammes le rival. Dans ce mauvais scénario, deux anciens grands arbitres internationaux en prennent plein la gueule. Quotidiennement, ils sont vilipendés par l’autre camp. Le président de la Fédération, Djahid Zefizef, ne peut plus faire l’économie d’une intervention ferme et salutaire pour mettre de l’ordre dans la maison de l’arbitrage. 

L’architecture actuelle de la CFA, il l’a cautionnée en bombardant trois hommes au sein de la structure sans que personne ne sache qui commande. Selon une indiscrétion, le jour de l’intronisation des trois hommes, un dirigeant influent à la Fédération aurait lâché : «Rachid Medjiba est le patron de la CFA. La décision finale lui revient». 

La messe est-elle dite ? Pas aussi sûr, à en croire les partisans de Djamel Haimoudi qui réclament plus de transparence dans les attributions du trio bombardé à la tête de la CFA. Force est d’avouer que la demande est légitime. Faute d’une rapide et énergique intervention du président de la FAF, la situation deviendra intenable pour tous. Beaucoup d’observateurs se sont étonnés de voir Medjiba et Haïmoudi assister à la dernière réunion du bureau fédéral. Si l’information est exacte, ce serait une première dans les annales de l’organe exécutif. 

Enfin, des arbitres inter-ligues seraient surpris par la décision prise par la CFA au sujet du prochain test physique programmé dans les prochains jours dans la capitale. En effet, les arbitres du Centre auraient été invités à rejoindre le lieu du test physique, au Sato, le jour même de l’examen. Leurs collègues qui viendront de l’intérieur du pays sont invités à passer la nuit à l’hôtel et à être au Sato à 6 heures du matin. Est-ce normal ?

 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer