Cisjordanie occupée : Huit Palestiniens tués par les forces d’occupation sionistes

04/07/2023 mis à jour: 10:10
1393

Cinq Palestiniens sont tombés en martyrs sous les balles des forces d’occupation sionistes à Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée, a annoncé hier le ministère palestinien de la Santé dans un nouveau bilan cité par les médias. «Le nombre de martyrs à Jénine est passé à cinq», a indiqué le ministère dans un communiqué. Un précédent bilan a fait état de quatre morts.

 Cinq Palestiniens sont tombés en martyrs et 27 autres personnes blessées (dont sept grièvement) lors de cette opération des forces d’occupation sionistes toujours en cours à Jénine, a indiqué le ministère palestinien de la Santé dans un communiqué.

Tôt la matinée, «un homme est tombé en martyr sous les balles des forces d’occupation sionistes à l’entrée nord d’al-Bireh, près de Ramallah», a-t-il ajouté. La Jordanie a dénoncé «la récente agression visant la ville de Jénine», lançant un «appel urgent à la communauté internationale pour (...) mettre un terme aux attaques des forces d’occupation sionistes dans les territoires palestiniens occupés», selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. La ville de Jénine, située dans le nord de la Cisjordanie et le camp de réfugiés adjacent sont régulièrement la cible des frappes des forces d’occupation sionistes. Plus de 290 Palestiniens ont par ailleurs été arrêtés par les forces d’occupation sionistes à Jénine et au camp de réfugiés de la ville depuis le début de l’année en cours, a rapporté hier l’agence palestinienne de presse Wafa. Selon le Club du prisonnier palestinien, cité par Wafa, les arrestations, au nombre de 291, ont touché toutes les villes de la province palestinienne et ont doublé au cours des dernières années en raison de l’escalade de l’occupation. 

La majorité des prisonniers palestiniens sont des ex-détenus, y compris les détenus administratifs, a-t-on précisé de même source. La présidence palestinienne a condamné, hier, l’attaque sioniste à Jénine, la qualifiant de «crime de guerre» contre le peuple palestinien sans défense. «Ce que fait le gouvernement d’occupation dans la ville de Jénine et son camp est un nouveau crime de guerre contre notre peuple sans défense», a déclaré le porte-parole officiel de la présidence, Nabil Abu Rudeineh, dans un communiqué relayé par l’agence de presse palestinienne (Wafa). Il a ajouté : «Notre peuple palestinien ne s’agenouillera pas, ne se rendra pas, ne hissera pas le drapeau blanc et restera ferme sur sa terre face à cette agression brutale, jusqu’à ce que l’occupation soit vaincue et que la liberté soit atteinte ». Il a appelé la communauté internationale à «rompre son silence honteux et à prendre des mesures sérieuses pour contraindre l’occupation à cesser son agression contre notre peuple palestinien et à la tenir responsable de tous ces crimes». 

Le Secrétariat général de la Ligue des Etats arabes a condamné l’agression sioniste contre Jénine, tenant l’entité occupante «pleinement responsable de ces crimes, en tant que crimes de guerre, et de la violation des pactes, des lois et des décisions de la légalité internationale». Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a appelé les partisans de la paix dans le monde à «intervenir immédiatement pour arrêter l’agression de l’occupation à Jénine».

 Idem pour le Secrétariat général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) qui a qualifié l’agression sioniste contre Jénine de «crime odieux», tenant l’occupant «directement responsable» des répercussions de cette attaque «qui exige une enquête», et appelant le Conseil de sécurité de l’ONU à «assumer ses responsabilités et à appliquer ses résolutions pertinentes devant mettre fin à ce terrorisme continu et à assurer la protection du peuple palestinien».
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.