Circonscription de Baraki : Descentes nocturnes des forces de police

13/05/2023 mis à jour: 03:04
689
Photo : D. R.

Les services de Sûreté de la circonscription administrative de Baraki ont mené, dans la nuit du 08 au 09 mai, des opérations nocturnes. Un plan sécuritaire a été mis en place pour la réussite des opérations contre les narcotrafiquants.

Les services de Sûreté de la circonscription administrative de Baraki ont mené des opérations dans la nuit de lundi à mardi, consistant en la mise en place d’un plan sécuritaire opérationnel qui vise à lutter contre les réseaux criminels qui se livrent au trafic de stupéfiants et de produits psychotropes dans les quartiers, a indiqué un communiqué des mêmes services.

«Par souci de lutter contre les réseaux criminels qui se livrent au trafic des stupéfiants et des produits psychotropes dans les quartiers et à travers leur missions quotidiennes, les services de Sûreté de la circonscription administrative de Baraki ont mené, dans la nuit du 08 au  09 mai, des opérations de police consistant en la mise en place d’un plan sécuritaire opérationnel, à travers lequel, les mêmes services visent à assurer la sécurité du citoyen et protéger ses biens, par souci de préserver la sécurité et la quiétude et combattre la criminalité sous toutes ses formes, en menant des descentes dans ses foyers et les points noirs», lit-on dans le communiqué.

Selon la même source, ont pris part à ces opérations «les différents services opérationnels de la Sûreté de la circonscription, dont la brigade de Police judiciaire (PJ), les Brigades de la police mobile de police judiciaire (BMPJ) du secteur de compétence, ainsi que les différentes brigades relevant de la 2e circonscription de la police judiciaire du service de wilaya de la police judiciaire».

Les mêmes opérations ont également ciblé «les points sensibles du secteur de compétence, où les suspects dans les affaires de trafic de stupéfiants et de produits psychotropes tentent de créer un état de terreur et d’insécurité dans les quartiers et des rixes sur la voie publique, en utilisant des armes blanches prohibées de catégorie 5 et 6 en vue de s’en prendre physiquement à la force publique, inciter à  l’attroupement et porter atteinte à l’ordre et à la quiétude publics». Les résultats des investigations sur les affaires enregistrées au niveau de ces quartiers ont fait ressortir que «les causes de ces rixes sur la voie publique sont des différends entre les bandes des quartiers populaires à cause de la conclusion de marchés suspects de trafic de drogues et de psychotropes».

Ces opérations ont permis de «transférer 17 individus en examen de cas, et des affaires de détention de drogues et de psychotropes destinés au trafic, détention d’armes prohibées». Après le transfert d’un individu à l’examen de cas, il s’est avéré que ce dernier faisant l’objet de mandat d’arrêt pour tentative d’homicide volontaire. 10 grammes de drogues, près de 60 comprimés psychotropes et des armes blanches prohibées ont été saisis.

Lors de ces opérations «l’un des policiers engagés dans le dispositif sécuritaire a été blessé à l’abdomen par une morsure de chien, lorsque son maître tentait de fuir». Réaffirmant que «le citoyen demeure le principal maillon dans l’équation sécuritaire», les mêmes services ont rappelé les numéros verts 1548 et 104 et de secours 17 mis à leur disposition, ainsi que l’application «Allo Chorta». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.