Chlef : Les déchets envahissent la ville après des vents forts

30/03/2024 mis à jour: 20:45
822
Les déchets abandonnés devant les commerces envahissent les rues de Chlef (photo : El Watan)

Les vents forts qui ont soufflé sur la ville de Chlef, hier vendredi dans la matinée, ont mis à nu et remis sur le tapis le phénomène récurrent des déchets jetés pêle-mêle dans les rues, notamment devant les magasins d’habillement et d’autres articles, comme nous avons pu le constater sur place.

Il faut dire que la question des déchets (cartons, gobelets, bouteilles et  emballages en plastiques) abandonnés par les commerçants après leur fin de service, a toujours posé problème, autant pour l’environnement que pour les services de nettoiement de la commune. 

Ces derniers éprouvent en effet de sérieuses difficultés à ramasser les déchets en ville et le long des rues commerçantes, à l’image de  ceux ayant été dispersés hier sur la chaussée et les trottoirs par les vents violents enregistrés ce jour-là.

 Il y avait en fait d’énormes quantités de détritus devant les commerces très fréquentés par les familles en cette dernière période du mois de Ramadhan. En tout cas, le spectacle observé hier dans les rues de Chlef n’était guère reluisant avec ses monticules de déchets jonchant le sol, devant les regards médusés des passants et automobilistes. Ces derniers ont dû certainement s’interroger sur les dispositions prises au niveau local pour éradiquer ce grand point noir qui défigure l’image de la ville. 

Il y a lieu cependant de souligner les efforts colossaux déployés par les services de nettoiement pour collecter les ordures déposées au niveau des points réservés à l’entreposage des déchets ménagers. Mais ces derniers sont contraints souvent de ramasser même  les cartons et emballages en plastique entreposés sur la voie publique. Toujours est-il que des dispositions urgentes s’imposent pour  sensibiliser les commerçants sur la question et veiller à l’application stricte de la réglementation en matière de dépôt et de collecte des déchets dans une ville carrefour devenue à vocation essentiellement commerciale. 

On parle de plus de 200 tonnes d’ordures ménagères qui y sont quotidiennement collectées et transportées vers le nouveau centre d’enfouissement technique d’Oum Drou, à l’est de Chlef, après la saturation de celui de Meknassa, à l’ouest du chef-lieu de wilaya. Cela devrait donner à réfléchir…     

Copyright 2024 . All Rights Reserved.