Charles de Foucauld canonisé à Rome

10/05/2022 mis à jour: 21:16
1162

Après sa béatification en 2015, l’ermite de Tamanrasset, Charles de Foucauld sera sanctifié à Rome par l’Eglise catholique, le 15 mai.

La mémoire de Charles de Foucauld, ordonné prêtre à Viviers (Ardèche) en 1901 et assassiné dans son ermitage du Hoggar en décembre 1916 restera à jamais liée à sa présence en Algérie. En France, de nombreuses associations religieuses font référence aux messages de fraternité du prêtre du Sahara.

La vie religieuse n’était pourtant pas sa préoccupation première. Soldat, au cours de sa mission militaire au Maroc, il est vivement impressionné par l’islam. Il ne deviendra pas musulman mais sa conversion au catholicisme sera imprégnée dès le départ par le choc de la rencontre avec l’islam. Finie la vie dissolue, bonjour le besoin d’aller vers l’autre. Ce sera d’abord en Palestine, puis en Algérie dans le Sahara. Proche des musulmans, il se sera vu comme le «frère universel», bien que cette acception est à modérer dans un contexte où la colonisation enserrait l’Algérie.

«SAINT CHARLES DE FOUCAULD»

Le journal catholique français La Croix refait l’historique de sa canonisation qui interviendra à Rome le 15 mai. Charles de Foucauld sera désormais «Saint Charles de Foucauld». Tout a commencé en 1927, lorsque l’évêque de Ghardaïa ouvrit sa cause en béatification. En 1947, la cause est déposée à Rome. En 1978, Paul VI décide de l’introduire auprès de la Congrégation pour la cause des saints, qui rend un avis favorable en 2001. Jean-Paul II décrète alors la même année «l’héroïcité des vertus» de Charles de Foucauld, qui devient «vénérable». En 2005, Benoît XVI le déclare «bienheureux».

DES MIRACLES ATTESTES PAR L’ÉGLISE

Le plus compliqué selon les rites de l’Eglise catholique fut de trouver des «miracles» qui seraient survenus (guérisons) parce que l’intercession spirituelle de Foucauld aurait été demandée. On n’en fera pas la liste ici. Selon les croyances catholiques, une femme milanaise aurait guéri d’un cancer des os en 1984,  après que son mari, avec quelques autres personnes, a prié Charles de Foucauld». En 2016, un travailleur restaurant une chapelle tombe de 15 mètres et s’empale sur un banc. Il est guéri après avoir invoqué Charles de Foucauld. Le miracle est reconnu par l’Eglise en 2020.

«Une partie des élèves de l’école militaire Saint-Cyr seront présents à Rome pour assister à la canonisation de Charles de Foucauld, l’un de leurs grands anciens». «Durant deux jours, ils vont se plonger dans la figure inspirante du premier saint-cyrien à être canonisé qui a tant à apprendre à ces futurs officiers sur le don de soi et le sens du sacrifice», lit-on sur le site https://fr.aleteia.org. «De même que les soldats partent en mission, souvent au péril de leur vie, et renoncent au confort pour servir leur pays, de même Charles de Foucauld choisit une vie simple et retirée du monde pour donner l’hospitalité à tout venant, bon ou mauvais, ami ou ennemi, musulman ou chrétien comme l’enseigne Jésus. Vecteur de paix par son hospitalité, il tisse des liens forts avec les Touaregs et s’inscrit ainsi dans la vocation de bâtisseur de l’armée», rappelle le père Benoist, aumônier de Saint-Cyr.

«LA MARQUE DE FABRIQUE DE LA FRATERNITÉ»

Pour l’archevêque d’Alger, Jean-Paul Vesco, «Charles découvre des hommes et des femmes, certes inconnus des bons Français de son époque, mais enracinés dans une tradition, une religion et une culture pour laquelle il va se passionner au point de sacrifier des heures et des heures de prière, et d’établir avec eux la relation d’altérité et de réciprocité propre à l’amitié». «Sa fraternité offerte à tous, sans considération d’appartenance religieuse, ethnique ou nationale, est la marque de fabrique de la fraternité des disciples du Christ», estime le prélat.

La Conférence des évêques de la Région Nord de l’Afrique (CERNA), rassemblant les évêques d’Algérie, de Libye, du Maroc, de la Tunisie et du Sahara occidental, qui était en session à Alger en février, a expliqué que «la prochaine canonisation du bienheureux Charles de Foucauld, sera une occasion de nous réjouir et d’approfondir davantage ses intuitions: émulation mutuelle dans la foi au contact d’autres croyants, intérêt pour la culture de l’autre, désir de fraternité universelle».

Paris 
De notre bureau  Walid Mebarek

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer