Centre Pompidou de Paris : Projection du film Nahla de Farouk Beloufa

05/06/2024 mis à jour: 23:11
256

L’artiste et réalisateur Neil Beloufa est invité par le Centre Pompidou à interroger le film de banlieue Nahla, réalisé en 1979 par Farouk Beloufa. Alors en résidence aux Ateliers Médicis pour créer avec plus de 60 lycéens de Clichy-sous-Bois La Ruée vers l’or, un parc d’attraction utopique dans le cadre de Jeux olympiques, le jeune artiste et réalisateur choisit de montrer Nahla, tourné par son père à Beyrouth, en pleine guerre civile. 

Figure mythique de la diaspora algérienne, Farouk Beloufa, décédé en 2018, n’aura laissé derrière lui qu’un seul long métrage. Un grand film solitaire, politique et féministe devenu culte.  Comment hériter d’une histoire culturelle, personnelle et collective ? Comment transmettre au-delà des ruptures ? 

Autant de questions auxquelles Neil Beloufa, nommé au prix Marcel Duchamp en 2015, tente de répondre à l’issue de la projection. 

Synopsis du film : Après la bataille de Kfar Chouba au Liban, en janvier 1975, Larbi Nasri, un jeune journaliste algérien, est pris dans le tourbillon des événements qui précèdent la guerre civile. Il assiste à la construction du mythe de Nahla, une chanteuse adulée par la population arabe. Un jour, Nahla perd sa voix sur scène. L’atmosphère de crise qui règne autour d’elle, gagne comme une infection. Larbi, fasciné, perd pied et s’enlise. 

Ce film remarquable d’une durée de 100 min,  regroupe  une fourchette de talentueux  comédiens à l’image de Roger Assaf, Fayek Hamissi, Yasmine Khlat, Ahmed Mehrez, Youssef Sayeh, Lina Tabbara et Nabila Zitouni.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.