CAN-2023 - Walid Sadi : «Il faut gagner face au Burkina Faso»

18/01/2024 mis à jour: 04:43
1328
Walid Sadi, président de la Fédération algérienne de football (à gauche) - Photo : D. R.

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Walid Sadi, a relevé mardi l’importance cruciale de gagner face au Burkina Faso samedi prochain (15h00, algérienne), après une contre-performance concédée d’entrée lundi soir face à l’Angola (1-1) au stade de Bouaké (Côte d’Ivoire), dans le cadre de la 1re journée (Gr.D) de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 (reportée à 2024).

«Nous aurions aimé entamer le tournoi par une victoire qui nous aurait permis de commencer idéalement, mais malheureusement ça n’a pas été le cas.

Le football est parfois cruel. Nous devons vite relever la tête et aller chercher la victoire face au Burkina Faso», a indiqué à l’APS le premier responsable de l’instance fédérale.

Devant plus de 500 supporters algériens venus soutenir la sélection nationale, les Verts ont ouvert la marque par Bounedjah (18’), avant de concéder l’égalisation en seconde période sur un penalty transformé par Mabululu (68’). Dans l’autre match de cette poule D, le Burkina Faso s’est imposé mardi après-midi sur le fil face à la Mauritanie (1-0), grâce à un penalty de Bertrand Traoré (90’+6).

«Lors de la première période, nous avons maîtrisé notre sujet de bout en bout, on aurait pu regagner les vestiaires sur un score plus important. En seconde période, il y a eu une baisse de régime, chose qui a permis à l’adversaire de reprendre confiance et d’égaliser.

Tous les adversaires se motivent quand il s’agit d’affronter l’Algérie. C’est l’équipe à battre», a-t-il ajouté. Et d’enchaîner : «Nous devons maintenant tourner la page de l’Angola qui fait désormais partie du passé et se projeter sur le match important face au Burkina Faso qu’on doit absolument gagner.

Je suis persuadé que les joueurs vont pouvoir réagir et se remettre en question pour le match de samedi. Trébucher d’entrée peut arriver à n’importe quelle équipe.» Sadi a appelé au soutien total de la sélection nationale en ce début du tournoi. «Tout le monde doit soutenir la sélection dans ces moments, supporters et presse algérienne ici présente à Bouaké. Nous avons besoin de plus de sérénité.

Les joueurs sont déterminés à se racheter.» Le président de la FAF, qui a rejoint la Côte d’Ivoire vendredi, où il a assisté le lendemain à la cérémonie d’ouverture de la 34e édition, a tenu à remercier les Ivoiriens pour leur accueil et leur hospitalité.

«En tant que premier responsable de la FAF, je tiens à remercier les autorités ivoiriennes de nous avoir mis dans les meilleures conditions, ils sont aux petits soins avec nous, on ne manque de rien. Sur l’aspect organisationnel des matchs à Bouaké, tout se passe comme prévu, l’organisation est irréprochable. Ils sont à féliciter», a-t-il conclu. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.