CAN-2023 - L'Algérie battue et éliminée par la Mauritanie (0-1) : L'échec de trop pour Djamel Belmadi

24/01/2024 mis à jour: 22:32
4310
Le coach national Djamel Belmadi

Stade de la Paix de Bouaké. Arbitre central, le Somalien Omar Abdelkadir, assisté du Camerounais Elvis Guy Noupue Nguegoue et du Gabonais Boris Marlaise Ditsoga. Le 4e arbitre est le Mauricien Ahmad Imtezah Heerallal, alors que le Ghanéen Daniel Nii Ayi Laryea sera aux commandes de la VAR.
 Avertissements : Mouhsine Bodda, Lamine Ba, Aboubakary Koïta (Mauritanie) ; Amoura et Belaili ( Algérie) Composition des deux équipes : 
Mauritanie : Babacar Niasse (G), Khadim Diaw, Lamine Ba, Mohamed Dellahi Yali (C), Ibrahim Keïta, Omare Gassama, Mouhsine Bodda, Idrissa Thiam, Souleymane Anne, Aboubakary Koïta et Sidi Amar.
 Sélectionneur : Amir Abdou
Algérie : Mandrea (G), Atal (Guitoun 80’) , Mandi (C), Tougai, Ait Nouri, Boudaoui (Belaili 61’) , Zerrouki, Aouar ( Mahrez 45’) , Ounas ( Bentaleb 61’) , Amoura (Slimani 68’) , Bounedjah. Entraîneur : Djamel Belmadi.

Les Verts ont raté lamentablement leur qualification pour le prochain tour de la CAN-2023, hier soir, au stade de la Paix de Bouaké. Ils ont été battus par une courageuse sélection de la Mauritanie sur un but inscrit à la 37’ par Mohamed Dellahi. 

Les protégés de Djamel Belmadi ont été incapables de prendre le dessus sur leurs adversaires, qui ont été plus adroits, plus volontaires et qui ont su tactiquement piéger les camarades de Bounedjah.

Dès l’entame de la partie, et pour essayer de donner un nouveau souffle à l’équipe nationale, Djamel Belmadi a dû incorporer d’emblée les joueurs Tougai, Boudaoui, Aouar, Ounas et Amoura, aux côtés de Atal, Mandi, Aït Nouri, Zerrouki et Bounedjah. Cependant, les Verts ont été plutôt trop timides offensivement, hormis les deux occasions franches ratées par Ounas et Aouar à la 18’ et 24’.

Mais c’est plutôt la sélection de la Mauritanie qui profitera du cafouillage au niveau de la défense des Verts pour ouvrir le score à la 37’ par Mohamed Dellahi, lequel a repris un ballon mal dégagé par un défenseur algérien avant de le pousser au fond des filets.

Poussant leurs offensives et leurs incursions dans la défense de la sélection nationale, les protégés d'Amir Abdou ont eu d’autres opportunités pour aggraver le score, en vain. Visiblement, la stratégie de jeu adoptée par les Verts en première mi-temps n’a pas eu l’effet escompté, en dépit de quelques contre-attaques sans effet.

Le coach Djamel Belmadi a dû après la pause incorporer Mahrez en lui confiant le brassard de capitaine d’équipe. Mais cela n’a pas suffi pour autant pour améliorer la manière de jouer des Algériens, qui ont dû subir le pressing des Mauritaniens depuis le début de la reprise.

Ces derniers ont profité davantage du manque de concentration et de l’inefficacité des Verts pour venir inquiéter, à plusieurs reprises, le gardien Mandrea, surtout après la 50’.

Les coéquipiers de Mandi réagiront à la 58’ sur un retrait de Mahrez, qui a failli tromper le gardien Niasse. A la 61’ et 68’, l'entraîneur des Verts, Djamel Belmadi, décide d’incorporer Belaili et Bentaleb à la place de Ounas et Aouar, ainsi que Slimane en remplacement de Amoura, pour tenter, sans résultat, de dynamiser la ligne offensive.

De son côté, le coach mauritanien, Amir Abdou, procédera à son tour à plusieurs changements pour tenter de préserver leur avantage. Le score restera jusque-là inchangé, malgré des incursions de part et d’autre. A partir de la 70’, les Verts ont commencé à presser l’adversaire dans sa surface, mais ce dernier parviendra à annihiler les offensives de l’équipe nationale algérienne.

Il était dit que l’on s’acheminait vers une amère élimination des Verts de la CAN-2023 en Côte d’Ivoire face à une courageuse formation de la Mauritanie qui a cru en ses chances jusqu’au dernier match de son groupe, malgré ses deux défaites.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.