Bus assurant la ligne Alger-El Tarf : Êtres humains ou cargaison ?

24/03/2022 mis à jour: 19:19
3260
Des passagers malmenés décrivent un traitement humiliant

Nous avons été contactés par une personne qui fulminait pour la mauvaise aventure qui lui est arrivée à elle et à d’autres passagers d’un bus de nuit flambant neuf de marque Van Hool parti d’Alger le 21 mars à 18h 30 en direction d’El Tarf. 

Le bus appartient à une entreprise publique, la SPA TVC «les Transports de voyageurs du Centre». Son itinéraire est par l’autoroute et sans arrêt jusqu’à destination, Annaba puis El Tarf. Mais voilà que vers 1h00, le 22 mars, le bus quitte l’autoroute à El Ghedir, à la sortie vers Skikda à 70 km de la sortie de Dréan qui mène à Annaba et El Tarf, pour rejoindre la RN 5 et faire un arrêt à Azzaba. Là, et selon notre interlocuteur, le convoyeur exige des passagers à destination d’El Tarf de lui rendre les billets.

 Quelques interrogations sur cette distinction entre les passagers, mais sans plus. Dix kilomètres plus loin, toujours sur le RN5, à Aïn Charchar, près de la sortie de la bretelle de l’autoroute vers Annaba et Guelma, le bus s’arrête en rase campagne, au bord de la route, dans la nuit totale et le froid, et là le convoyeur explique aux passagers qu’ils doivent attendre un autre bus celui d’une entreprise privée, parti d’Alger beaucoup plus tard. Le bus arrive au bout d’une petite demi-heure et là encore, stupéfaction et colère, les deux bus font un échange de passagers. 

Les passagers d’El Tarf doivent descendre du bus de TVC et monter dans celui du privé et vice versa. Bien entendu, cela ne s’est pas passé sans quelques désapprobations surtout lorsque le convoyeur de TVC aurait refusé de rendre les billets des passagers pour El Tarf. 

La fatigue du voyage de nuit et l’isolement ont eu raison des protestations et la loi du plus fort s’est imposée. Les bus sont repartis, celui du privé est revenu sur l’autoroute pour se rendre directement à El Tarf par Dréan et celui de TVC vers Annaba par la RN5. 

Ainsi, des transporteurs n’hésitent pas à maltraiter leurs passagers. Les convoyeurs, au bord de l’arrogance, s’estimaient dans leur bon droit en agissant de la sorte et s’étonnaient même de la réaction des passagers qu’on réveillait en rase campagne pour changer de bus sans qu’il n’y ait aucune cause mécanique ce qui du reste aurait été compréhensible. Simplement pour un arrangement pour que les deux bus ne fassent pas le même trajet, Annaba El Tarf. 

Un gain de temps et d’argent appréciable sur les dos des passagers qui ont payé le prix fort pour leur confort. Nous n’avons pas pu entrer en contact avec l’entreprise TVC. Elle existe bien sur la toile, mais pas de numéro de téléphone ou de contact. Il y en a bien un, mais il ne répond pas. 

La direction des transports de la wilaya d’El Tarf affirme que cette manière de procéder est illégale et inacceptable. Elle a été saisie par une plainte qui devrait donner lieu à une enquête. On verra, nous dit notre interlocuteur, qui a réussi à récupérer son billet.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.