Boumerdès : Des étrangers explorent les opportunités d’investissement

15/05/2024 mis à jour: 23:17
2863
Vue aérienne de la zone industrielle de Larbatache, Boumerdès - Photo : D. R.

Des délégations d’hommes d’affaires tunisiens et russes ont manifesté leur intérêt d’investir dans la région et de nouer des partenariats avec les industriels locaux.

La wilaya de Boumerdès s’est imposée depuis quelques années comme une destination de choix pour les investisseurs. Les atouts sont multiples et les opportunités d’affaires semblent intéresser même les étrangers. La semaine passée, 18 investisseurs tunisiens ont exploré les possibilités d’investir dans cette région très proche de la capitale et des principales infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires du pays.

La délégation a aussi visité des entreprises locales dans l’optique de développer des partenariats avec elles ou d’importer leurs produits, souligne Raouf Bouhbila, président du bureau du CREA, le Conseil du renouveau économique algérien à Boumerdès. Cette visite a été précédée quelques mois auparavant par des échanges fructifiants avec des investisseurs Turcs, puis Russes.

Des occasions qui ont permis aussi aux industriels locaux de faire connaître leurs produits et dénicher de nouveaux marchés à l’étranger. «Beaucoup de chefs d’entreprises ont exprimé leur volonté de lancer des projets en Algérie,  notamment dans des domaines fortement avantageux comme celui de l’énergie.

La visite a été fructueuse puisqu’elle a permis à nos invités de nouer des contacts avec nos industriels afin de commercialiser leur marchandise en Tunisie», indique M. Bouhbila. La délégation tunisienne a été conduite par le président de la chambre de commerce de Sfax,  Achichi Toufik, et comprend des chefs d’entreprise activant dans divers domaines. Coté algérien, une trentaine d’opérateurs ont pris part à ces échanges.

Il faut rappeler que la wilaya de Boumerdès compte au moins 17 entreprises qui exportent leurs produits vers certains pays européens et africains.  Pour l’année 2023, Mme Saâdoudi, chef de service à la direction de l’industrie, avait fait état de 70 opérations d’exportation pour un montant d’un million de dollars.

Pour poursuivre cette dynamique, plusieurs salons de produits made in Algéria sont prévus à l’étranger. «C’est ce qui a été convenu avec nos amis Russes mais aussi avec les Libyens avec lesquels il a été convenu de tenir un salon des produits algériens le 3 juin prochain à Tripoli», annonce M. Bouhbila. Les hôtes du CREA  se sont rendus aux zones d’activités d’Ouled Moussa et de Khemis El Khechna où ils ont visité une unité de production de fromage et dérivés et une autre spécialisée dans la fabrication du mobilier de bureau, a-t-on appris.

«Outre l’industrie agroalimentaire, les tunisiens ont affiché leur intérêt pour le secteur de la cosmétique,  parapharmaceutique ou celui des huiles essentielles.

Il y a, par exemple, une entreprise qui fabriquait des disques avec une matière première algérienne. Son gérant a fait part à l’issue de la visite de sa volonté de réaliser une usine chez nous et tirer profit des avantages offerts par la nouvelle loi sur l’investissement», précise le représentant du CREA en saluant les mesures prises par le gouvernement afin de rationaliser les importations.

Considéré comme une contrainte majeure pour les opérateurs économiques, l’accès au foncier se fait désormais via une plate-forme créée à cet effet par l’AAPI. Même si elle demeure largement  insuffisante, l’offre foncière pourrait augmenter à l’avenir après la fin de l’opération d’assainissement lancée par les autorités, a indiqué un responsable à la direction  de l’Industrie.

Notre interlocuteur parle de 12 lots de terrain qui ont été distribués récemment à la zone de Larbatache, précisant que huit autres le seront dans les prochains jours dont six devront accueillir des unités de fabrication de l’emballage afin de réduire les importations.    

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.