Bitumage de la voirie à Oran : Des annonces pour éviter les erreurs du passé

11/05/2022 mis à jour: 19:30
423
Photo : D. R.

Des communiqués ont été rendus publics à l’attention des riverains pour activer ou entreprendre au plus vite d’éventuels travaux sur la chaussée, dont ceux concernant le raccordement aux réseaux d’eau et de gaz, et cela avant l’entame d’une opération de bitumage, qui touchera plusieurs communes de la wilaya d’Oran.

Alors qu’un nouveau programme de réhabilitation et de bitumage de la voirie urbaine devra être entrepris incessamment pour toucher plusieurs localités, des communiqués ont été rendus publics à l’attention des riverains pour activer ou entreprendre au plus vite d’éventuels travaux sur la chaussée dont principalement ceux concernant le raccordement aux différents réseaux d’eau, de gaz, etc.

C’est le cas pour la commune d’Es-Sénia concernée par 6 projets de réhabilitation de rues et de routes. C’est aussi le cas pour la commune d’Arzew concernée par des projets similaires devant concerner 4 quartiers dans une première phase.

Les autorités précisent qu’aucune autorisation d’intervention sur la voirie ne sera accordée qu’une fois ces travaux achevés.

En effet, le phénomène qui consiste à creuser juste après la pose du bitume est bien réel et a de tout temps été dénoncé car non seulement il défigure l’image de la ville mais constitue aussi un danger pour la circulation.

Pour rappel, il y a déjà de cela des années, une décision a été prise à l’échelle de la wilaya pour n’entreprendre des travaux de réhabilitation de ce type qu’une fois qu’on se soit assuré qu’aucune intervention n’est déjà prévue à tel ou tel endroit de la chaussée concernée.

Là se posait le problème de coordination entre les services mais, en cas de force majeure, on devait également obliger les intervenants à remettre en état la chaussée une fois les travaux achevés.

A de rares exceptions, ces décisions n’ont eu finalement presque aucun effet dans la pratique. Aujourd’hui, avec le grand rendez-vous des jeux méditerranéens et les retombées escomptées sur le tourisme, l’esthétique des villes est plus que jamais prise en compte.

A Aïn El Türck, les autorités ont déjà intervenu pour libérer les trottoirs occupés de manière anarchique mais surtout pour faire en sorte que les rues soient débarrassées des matériaux de construction de tous ces petits chantiers qui traînent en longueur.

Les jeux devant se dérouler en été, la corniche oranaise et ses stations balnéaires représente aussi une des vitrines principales de la wilaya. Mais les décombres se trouvent aussi dans certains quartiers de la ville d’Oran avec des immeubles partiellement effondrés qui attendent d’être pris en charge. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer