Barrage vert : 55% du projet de réhabilitation de parcelles réalisés à Médéa

12/02/2024 mis à jour: 12:57
APS
582

Près de 55% des travaux d’exécution de la première tranche de l’opération de réhabilitation de parcelles du Barrage vert traversant la wilaya de Médéa ont été réalisés et les actions programmées dans ce cadre seront terminées en mars prochain, a-t-on appris, hier, auprès de la Conservation locale des forêts. 

Engagés en mars 2023, cette première tranche cible une superficie totale de 85 000 ha englobant plusieurs parcelles du Barrage vert situées dans neuf communes de Médéa : Aïn Boucif, Sidi Demed, Kef Lakhdar, Chellalet El Adhaoura, Tafraout, Cheniguel, Ain-Ouksir, Sidi Ziane et Robeia, a fait savoir le chef de service d’extension du patrimoine forestier, Hamza Skender. 

Les travaux menés actuellement au niveau de ces parcelles ont permis de réaliser, à ce jour, 52 hectares de plantations forestières, sur les 117 hectares projetés, 58 hectares de plantations, soit 67% de la surface programmée estimée à 86 hectares, a-t-il expliqué, précisant que les opérations de plantation en cours devraient être achevées d’ici fin mars prochain. 

Le même responsable fait état également de la réalisation d'une bande verte s’étendant sur 7,5 hectares, alors que 45,5 hectares sont en cours d’exécution à travers les communes ciblées, ajoutant que près de 39 km de brise-vent, sur un total de 82 km, et 650 m3 de travaux de correction torrentielle, sur un volume global de 1000 m3, ont été achevés. 

Sept hectares de figue de barbarie, inclus dans cette première tranche, ont été plantés, selon le chef de service d’extension du patrimoine forestier, qui fait part en outre de la réalisation par la direction des services agricoles (DSA), structure impliquée dans ce projet de réhabilitation, d’une superficie de six hectares de plantations fruitières. Des actions supplémentaires sont prévues, au titre de la deuxième tranche de ce projet de réhabilitation, a indiqué Hamza Skender, assurant que les procédures de lancement de ces actions sont «en voie de finalisation». 

La deuxième tranche consiste en l’aménagement de cinq points d’eau, la réalisation de huit bassins, la plantation de 83 hectares d’espèces forestières adaptées à la région et 200 autres hectares en plantations fruitières, a-t-il noté.

 La matérialisation des actions engagées à la faveur de ce projet va contribuer à revitaliser de larges espaces agropastoraux situés à proximité du Barrage vert, et favoriser le développement des activités agricoles au niveau des communes ciblées en garantissant des ressources financières pour les habitants des zones rurales concernées, a-t-il conclu. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.