Banlieue sud-ouest d’Alger : Mise en service de la pénétrante desservant la nouvelle ville de Sidi Abdellah

06/01/2024 mis à jour: 11:27
8100
La voie express reliera la deuxième rocade et la nouvelle ville de Sidi Abdellah sur une distance de 6 km - Photo : D. R.

La pénétrante permettra, précise le ministre des Travaux publics, Lakhdar Rekhroukh, de «décongestionner le trafic routier observé aux différentes entrées de Sidi Abdellah, en particulier la commune de Rahmania».

Le ministre des Travaux publics et des Infrastructures de base, Lakhdar Rekhroukh, a présidé, jeudi dernier à Alger, la mise en service de la voie express reliant la deuxième rocade et la nouvelle ville de Sidi Abdellah sur une distance de 6 km, laquelle constitue une nouvelle pénétrante pour cette ville, en vue de décongestionner le trafic routier.

Le ministre a effectué une visite de travail et d’inspection de plusieurs projets du secteur dans la wilaya d’Alger pour s’enquérir de l’état de leur exécution, en compagnie du wali d’Alger, Mohamed Abdenour Rabhi, de la présidente de l’APW, Nadjiba Djilali, et de cadres du ministère et de la wilaya.

Dans une déclaration à la presse, M. Rekhroukh a souligné l’importance de cette pénétrante pour «décongestionner le trafic routier constaté aux différentes entrées de Sidi Abdellah, en particulier la commune de Rahmania, en ce qu’elle soulagera les usagers de la route dans leurs déplacements entre la capitale et la nouvelle ville».

Ce projet s’inscrit dans le cadre «des 54 engagements du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, notamment l’engagement 32 visant à régler les problèmes de circulation dans les grandes villes», a précisé le ministre qui a évoqué «le lancement d’autres projets dans les semaines et les mois à venir et la mise en service d’autres».

Cette pénétrante s’inscrit dans le cadre d’un programme de développement visant à aménager et développer le nouveau pôle et à le relier au pôle universitaire. Elle comprend trois ponts d’une longueur de 1000 mètres, d’un échangeur sous forme d’une trémie de 120 mètres, de trois ouvrages inférieurs et de deux ouvrages supérieurs pour décongestionner le trafic de la commune de Rahmania et de la zone industrielle de médicaments, selon les explications de M. Rekhroukh.

Le ministre a, également, inspecté les travaux de l’Ecole supérieure de management des travaux publics (ESMTP) où il a souligné «la nécessité d’accélérer le rythme des travaux et de lancer les programmes de formation à partir du mois de février», mettant en avant le rôle de cette école dans «la formation et le développement des cadres du secteur en vue d’améliorer la qualité de réalisation des projets du bâtiment et des travaux publics».

Ce projet, lancé en janvier 2019, s’étend sur une superficie de 44 000 m², d’une capacité d’accueil de 350 places pédagogiques, doté d’une bibliothèque, d’une salle de sport et d’une résidence pour étudiants et personnel administratif, selon les explications fournies.

Dans la commune de Staouéli (Alger Ouest), M. Rekhroukh a inspecté les travaux de réalisation des bretelles d’accès à la Zone d’expansion touristique (ZET) de Sidi Fredj et Palm Beach, sur 15 km comprenant plusieurs axes, visant à décongestionner le front de mer et à faciliter le déplacement des citoyens, notamment durant la saison estivale.

Le ministre a, à ce propos, mis en avant «l’impératif de lever tous les obstacles et renforcer les chantiers par tous les moyens matériels et humains», ordonnant de «doubler les heures de travail avec le respect des délais de livraison par l’entreprise de réalisation, à compter de la fin du premier semestre de l’année en cours». 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.