Azzedine Aït Djoudi. candidat au poste de directeur technique national : «Donner un nouvel élan au football algérien»

17/03/2022 mis à jour: 23:13
3176

Azzedine Aït Djoudi fait partie de la liste des candidats retenus pour le poste de directeur technique national (DTN). Dans l’interview qu’il nous a accordée il évoque sa candidature, ses projets et objectifs si par bonheur la mission lui sera confiée. Il dit qu’il est prêt pour le challenge.
 

Interview réalisée par  Yazid Ouahib

 

  • Qui est Azzedine Aït Djoudi ?
     

Azzedine Ait Djoudi est un enfant et pur produit du football algérien. Un mordu de la balle ronde qu’il a servie pendant plus de 30 ans sur les terrains. Un enfant de l’école algérienne du football de la promotion 87-92, lorsque l’ISTS, qui a enfanté des techniciens de qualité, était au haut niveau. Azzedine Aït Djoudi a gravi les échelons dans le métier d’entraîneur sans brûler les étapes, en dirigeant les jeunes catégories, puis en prenant la barre technique de plusieurs équipes de paliers inférieurs, avant de se distinguer avec des équipes de l’élite et des hauts calibres. Ayant une longue expérience sur les terrains, et ce, dans les quatre coins du pays avec le style de jeu et la technique des joueurs (Est, Ouest, Sud et Centre). Il faut surtout signaler une chose importante, car j’ai contribué à l’essor de joueurs algériens et qui sont devenus internationaux, entre autres les Benlamri, Belaïli, Sayoud et Bounedjah, pour ne citer que ces derniers.
 

  • Pourquoi la candidature ?
     

Cette candidature a été motivée par le projet sportif du président de la FAF Charaf Eddine Amara et son Bureau fédéral et toute son équipe, et ce, dans le but de les accompagner et de contribuer avec mon expérience sur le terrain, pour donner un nouvel élan et un nouveau souffle au football national. Il est temps que les jeunes compétences de l’école algérienne (ISTS) soient au service du football algérien et dans son développement et son épanouissement.
 

  • Quels sont les axes de votre programme ?
     

Les grands axes de mon programme de travail sont comme suit: accompagner et développer le projet sportif du président de la FAF, en mettant en œuvre ma riche expérience sur les terrains (30 ans). Valoriser le coach algérien, en organisant des rencontres de remise à niveau. Un cahier des charges s’impose pour donner de la priorité aux compétences algériennes, soit celles qui travaillent à l’échelle locale ou celles qui sont à l’étranger. Restructurer les sélections nationales, en faisant un travail de fond et de base, à bas échelle, en ratissant large avec des sélections à l’échelle des wilayas, pour avoir les meilleurs talents et les perles rares du football algérien. Faire appel aux services des jeunes compétences algériennes au niveau national, ou même celles qui travaillent à l’étranger et exploiter leur savoir-faire, pour servir le football national et permettre aux différentes sélections de jeunes et jusqu’à l’équipe première, de faire sensation dans les différentes compétitions régionale, continentale et internationale.
 

  • Vos priorités ?
     

Mes priorités sont : donner de bonnes assises à la direction technique nationale avec la mise en place d’une structure solide, et surtout complémentaire, avec des techniciens jeunes et compétents, des «scouteurs» à travers le territoire national et même à l’étranger, dans le but de dénicher les oiseaux rares qui intégreront les différentes sélections et les académies de la FAF. Coordonner avec le sélectionneur national de l’équipe A, mais aussi avec ceux des autres sélections de jeunes catégories. Effectuer un travail de collaboration avec les clubs de l’élite, mais aussi avec les clubs des différents paliers, et ce, avec la coordination des directions techniques dans les différentes ligues de wilayas et régionales.
 

  • L’équipe qui vous accompagnera?
     

L’équipe qui m’accompagnera est composée de personnes compétentes et du domaine, qui avancent avec le temps et avec le football moderne. Une DTN de qualité et professionnelle qui sera sur la même ligne et qui aura les mêmes objectifs ou en d’autres termes, qui répondra aux exigences du football moderne, pour que le football national puisse sortir de son état actuel et prendre une autre dimension.
 

  • Votre commentaire sur l’état du football en Algérie ?
     

Certes, l’état du football en Algérie est vraiment critique, avec un manque criant dans la stratégie de travail, à court, moyen et long termes. La mise en place d’une DTN forte et compétente, avec l’arrivée de notre équipe ne sera que bénéfique pour notre football, qui va prendre une autre tournure et refera surface sur le plan régional, continental et mondial, dans les différentes sélections (A, A’, Olympique et les jeunes catégories).  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.