Azzaba (Skikda) : Les contrecoups du marché de voitures d’occasion

05/03/2022 mis à jour: 08:09
1725
Photo : D. R.

Devenu l’un des plus importants lieux de vente des voitures d’occasion du pays, le marché hebdomadaire de Azzaba, à l’est de Skikda, engendre dans son sillage plusieurs désagréments qui commencent à irriter les riverains et les usagers de la route. 

C’est le cas des habitants de la nouvelle cité des 400 Logements située non loin de l’enceinte du marché. Selon les habitants des lieux, la cité nouvellement habitée n’a pas tardé à se reconvertir, chaque jeudi, en un immense parking pour les usagers du marché. 

«Une grande partie de ceux qui viennent à ce marché a trouvé dans notre cité un espace pour garer leurs véhicules avant de se rendre au marché des voitures. Cela crée une cacophonie et rend la circulation à l’intérieur de la cité quasiment impossible», témoigne un habitant des lieux, alors que d’autres jugent que cette situation n’incombe pas uniquement à ces usagers. 

«S’ils viennent garer leurs véhicules dans notre cité, c’est qu’on les a encouragés à le faire. Des personnes se sont en effet autoproclamées parkingueurs et invitent ces usagers à venir à notre cité monnayant quelques dizaines de dinars», rétorquent d’autres habitants. 

Des citoyens de cette cité préfèrent éviter cette polémique et lancent, à l’occasion un appel aux autorités locales pour penser déjà à réorganiser ce marché qui représente avec ses recettes une réelle bouffée d’oxygène pour la commune. 

«Ce marché a connu effectivement une grande mue et nécessite aujourd’hui un réaménagement qui lui permet de jouer son rôle économique sans pour autant pénaliser les riverains», recommandent les habitants avec l’espoir de trouver une oreille attentive. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.