Athlétisme : Sedjati, Hethat et Moula prêts pour les Mondiaux

05/07/2022 mis à jour: 14:03
1593
Photo : D. R.

La sélection masculine d’athlétisme s’est contenté seulement de 13 médailles (5 or, 2 d’argent, 6 bronze). Lors de ce rendez-vous, les spécialistes algériens du 800m, Djamel Sejdati (1er, 1’44’’52), et Yassine Hethat (2e, 1’44’’97) ont réussi à glaner des médailles.

Suite à la réalisation de ces excellentes performances mondiales, les deux athlètes entraînés par Amar Benida ont effectué une excellente répétition, et ce, à quelques jours des Championnats du monde d’athlétisme d’Eugène (Etats-Unis). Sur la même distance, Slimane Moula, médaillé d’or en finale du relais 4x400m, ne cesse de surprendre. Un bon signe avant les Mondiaux d’athlétisme.

Sur 110 haies, Amine Bouanani, champion d’Afrique qui respire la forme, a soigné son record national pour le ramener à 13’’38. A ce rythme, Bouanani est en mesure d’améliorer son record et atteindre les demi-finales au cours des prochains Championnats du monde.

Sur 3000m steeple, Bilal Tabti a été sacré en 8’22’’79) tout comme le triple sauteur Yasser Triki (17,07m). Au concours du saut en hauteur, Bilel Afer manquant visiblement de préparation digne de ce nom, a été sacré en franchissant la barre de 2,24m, son coéquipier Hichem Bouhanoune (3e, 2,22m) a également surpris.

Déception de Abdelmalik Lahoulou qui a pris la 3e place (48’’87). A noter qu’au regard du faible nombre d’athlètes ayant réalisé les minima pour les JM, (14 au total), la commission ministérielle chargée du suivi de l’élite est intervenue auprès du MJS afin d’élargir la liste des participants aux JM. Ce qui a permis à l’Algérie d’augmenter le nombre de participants. Et aussi pour acquérir de l’expérience.

Bouzebra sauve l’honneur à Oran

Chez les filles, seule la lanceuse de marteau Zouina Bouzebra a sauvé l’honneur de la participation féminine aux JM 2022 en remportant la médaille de bronze (65,45m). Les autres athlètes algériennes, notamment celles qui ont bénéficié des moyens et des stages de préparation a l’étranger ont déçu.

Il s’agit ni plus ni moins d’un net recul. C’est vrai, on ne s’attendait guère à une moisson de médailles malgré le fait que le niveau de la compétition était tout juste moyen, où les meilleurs athlètes du bassin méditerranéen n’étaient pas présentes en force à 0ran, tout comme d’ailleurs chez les hommes.

A 31 ans, Zouina est entrée dans l’histoire en décrochant une médaille dans l’épreuve des lancers aux Jeux méditerranéens jamais réalisées par les lanceuses ou lanceurs algériens. «Mon athlète a encore une fois confirmé sa régularité. Inchallah, notre prochain objectif demeure la qualificationaux Jeux olympiques de Paris 2024.

Et pourquoi pas une participation aux prochains Jeux méditerranéens 2026 de Tarrante en Italie. Bouzebra, 3e aux derniers Championnats d’Afrique, n’envisage pas de prendre sa retraite», nous a confié l’entraîneur Khaled Belmouhoub, comblé par le parcours de Bouzebra qu’il entraîne depuis la catégorie minimes.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer