Athlétisme : Les Algériens sans rivalité …

10/07/2023 mis à jour: 13:16
8517

Le rideau des épreuves d’athlétisme des Jeux sportifs arabes est tombé vendredi au stade olympique Miloud Hadefi d’Oran. Lors de cette 15e édition qui a réuni une soixantaine d’athlètes algériens, soit la plus la grande participation par rapport aux autres nations, la sélection nationale a profité pour faire le plein en décrochant des médailles, dont 14 en or.

C’est le même nombre de médailles d’or qu’a remportées le Bahreïn, mais les athlètes algériens présents dans toutes les disciplines d’athlétisme ont pris le dessus grâce aux médailles d’argent et de bronze. Comme prévu, Djamel Sedjati, Slimane Moula, spécialistes du 800m, et Fouad Hamada engagés dans le relais du 4x400m au côté de Ali Mohamed Gouaned, ont brillé. 

Tout comme le triple sauteur Yasser Triki (17,30m) qui respire la forme avant les Championnats du monde d’athlétisme. Dans la foulée, le Constantinois Triki, entraîné par Talhi, a réalisé les minima pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

A noter l’excellent jet au marteau de la lanceuse Zahra Tata qui a battu le record d’Algérie (69,48m). Autant dire qu’à part ces belles prestations de haut niveau de l’élite algérienne, il n’y a eu aucun exploit, si ce n’est que l’événement a été réduit presque à une rivalité algéro-algérienne.

Mieux encore, l’Égypte engagée avec seulement 4 athlètes s’est adjugée 5 médailles d’or. Elle a préféré la qualité sur la quantité. Dans une déclaration, le président de la FAA, Louail Yacine, s’est dit «très satisfait de la moisson algérienne».

Pour sa part, l’ancien international du demi-fond et olympien Rachid Kram, dira : «Cette édition des Jeux panarabes est une pâle copie des précédentes. Malgré la première place de notre pays, il ne faut pas se leurrer sur la signification de cette performance. Elle ne reflète en rien un bon niveau de notre athlétisme national. Tout le monde a vu que des épreuves se sont disputées à trois concurrents.

En clair, il suffisait juste de participer pour récolter les trois médailles en jeu , hormis le triple sauteur Yassir Triki (17,30m) qui monte en puissance.

A rappeler également, pour tempérer une joie non méritée, que jusqu’à présent, seuls deux Algériens ont réussi à arracher leur billet pour les Jeux olympiques de Paris 2024, à savoir Djamel Sedjati et Yasser Triki. Le temps presse, car beaucoup reste à faire si on veut avoir une participation de qualité et en nombre aux prochains JO.

Pour ce qui des Championnats du monde d’athlétisme de Budapest 2023, le train est déjà passé ou presque. Pour l’heure, six athlètes sont qualifiés aux Mondiaux d’athlétisme : Djamel Sedjati, Slimane Moula, Ali Mohamed Gouaned, Yasser Triki, Salim Kheddar», confie Rachid Kram.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.