Assemblée Générale élective de la FAF : Djahid Zefizef 22e président

11/07/2022 mis à jour: 11:43
1226
Photo : H. Lyès

La joute électorale avec deux candidats a donné du crédit au scrutin du 7 juillet dernier. Habituellement, l’élection au poste de président de la FAF avait lieu avec un seul candidat.

Depuis le 7 juillet 2022, Djahid Zefizef est le 22e président de la Fédération algérienne de football (FAF). Lors du vote  pour le poste de président de la FAF, il obtient 52 voix sur les 86 exprimées. Son rival malheureux, Abdelhakim Serrar, a récolté 34 voix.

Les deux candidats se sont félicités du bon déroulement du scrutin. La joute électorale avec deux candidats a donné du crédit au scrutin du 7 juillet dernier. Habituellement et depuis la nuit des temps, l’élection au poste de président de la FAF avait lieu avec un seul candidat.

L’élection de Djahid Zefizef, qui succède à Charaf-Eddine Amara, a propulsé un homme du sérail (du football) à la tête de la plus grande Fédération sportive du pays. Les défis qui l’attendent, lui et son équipe (le bureau fédéral) sont multiples et grands à la dimension des espoirs des férus du ballon rond. Les chantiers sont nombreux.

Le nouveau président et son bureau fédéral sont appelés à redresser le football algérien sur tous les plans.

L’euphorie de la victoire du 7 juillet dernier passée, le nouveau patron du football algérien doit rapidement s’atteler aux priorités de l’heure sans oublier le plus important, à savoir le football de base sous toutes ses facettes.

Djahid Zefizef capitalise une expérience appréciable dans les arcanes du football et plus particulièrement les allées de la sélection nationale qu’il a côtoyées sous la présidence de Mohamed Raouraoua et de Charaf Eddine Amara, sans oublier ses passages au bureau fédéral sous la présidence de Mohamed Raouraoua, Hamid Haddadj et Kheiredine Zetchi. Tout dépendra de sa capacité à mettre en œuvre le programme qu’il a présenté et en ordre de bataille les membres du bureau fédéral.

Le temps ne sera pas son allié. Déjà des échéances se profilent à l’horizon. Préparer la nouvelle saison avec l’ensemble des démembrements de la Fédération et pas uniquement avec la Ligue de football professionnel (LFP) par exemple, ouvrir le chantier de la Direction technique nationale (DTN) avec un projet sérieux et sur la durée, jeter les bases des réformes dont le football algérien ne peut pas se passer, instaurer des passerelles avec tous les partenaires du football ici et ailleurs, faire face aux urgences (l’organisation de la CAN U17 et du CHAN des joueurs locaux), préparer la visite prochaine du président de la CAF à Alger, présenter un dossier pour l’organisation du prochain congrès de la Confédération à Alger et mettre à profit cet important rendez-vous pour promouvoir une candidature algérienne à la prochaine élection au comité exécutif de la CAF. 

Les chantiers ne manquent pas.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.