ASM Oran : El Djemia entre grandeur et décadence !

30/08/2022 mis à jour: 19:46
582

Les saisons se suivent et se ressemblent chez El Djemia, qui semble tétanisée depuis longtemps par la problématique des finances, devenue son label et pour cause, l’ASMO n’arrive point à sortir des méandres des dettes qui lui collent aux basques et risquent encore une fois de stopper cette équipe quant à un éventuel et dérisoire retour en Ligue 1.

 A l’orée de sa septième saison dans l‘antichambre de l’élite, le team Vert et Blanc n’arrive point à compléter un recrutement des plus fiables afin de renforcer ses effectifs pour éventuellement se mêler à la course menant à l’accession qui va se jouer sur le fil du rasoir par le biais d’une dizaine de postulants, qui eux aussi veulent leur part d’exploit, à l’instar du RCK et du CRT (qui ont raté d’un cheveu l’accession lors de l‘exercice écoulé), de la JSMT, du MCS, du WAT, du RCR, du GCM et du NAHD, pour ne citer que ces clubs prestigieux, un panel qui risque de faire de l’ombre à une équipe asémiste qui n’a pas encore trouvé la voie du salut et continue de moisir dans ce palier depuis six saisons pleines, et le pire dans toute cette odyssée, les deux dernières saisons ont failli de peu engloutir l’équipe en division 3 et elle n’a dû son salut que lors des trois derniers matchs, synonymes de redressement spectaculaire. Benamar Houari, le manager général, crie son désarroi quant à l’éventualité que plusieurs nouveaux joueurs seront zappés et vont à coup sûr pénaliser l’équipe quant à un recrutement de choix sachant que plusieurs joueurs ont préféré prendre le large durant l’intersaison suite à la non-régularisation de leurs dus, le premier responsable de l’ASMO lance un appel des plus pressants aux autorités locales pour débloquer in situ une situation financière des plus déplorables, rappelons que la dette contractée auprès de la CNRL s’élève à 3 milliards 500 millions de centimes, sans oublier d’autres qui pour le moment empoisonnent l’environnement asémiste. 

En tout les cas, l‘ASMO risque encore une fois de rater sa nouvelle saison qui va se jouer à coup sûr sous le signe des illusions perdues. Rappelons que l’ASMO a disputé un match de préparation dans son antre de Bouakeul devant le nouveau promu en Ligue 3, en l‘occurrence l’Olympique Akbou et s’est fait battre à plate couture sur le score sans appel de 0 à 2. Une déconfiture qui n’augure rien de bon pour le coup de starter du championnat qui aura lieu le 16 septembre prochain.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.