ASM Oran : Course aux chimères pour M’dina J’dida ?

20/08/2022 mis à jour: 00:00
716

L’ASMO se réveillera-t-elle cette fois-ci de sa longue hibernation qui a duré six saisons d’affilée en Ligue 2 ? Dans le contexte actuel, le team de M’dina J’dida risque encore une fois de rater l’accession tant beaucoup de paramètres négatifs gravitent autour de sa bâtisse. 

Le problème financier n’en continue pas d’être au premier plan des soucis des actuels responsables d’El Djemia qui semble tétanisé par ce gros et insoluble avatar. Et que dire aussi des faiblesses des joueurs qui, incorporés au fil des saisons, sont au-delà de leurs valeurs a contrario des dirigeants qui à chaque fois tablaient sur un retour en Ligue 1, devenait au fil des challenges une utopie. Faut-il rappeler qu’à chaque mercato l’ASMO faisait le plein de joueurs nouveaux laissant superbement choir sa réserve qui ironie du ‘’sport’’ n’est plus ce réservoir qui a fait sa gloire par le biais de joueurs hors du commun et qui alimentaient allégrement le voisin d’en face qui n’est autre que le MCO et sans oublier le team national. 

Bref, un beau gâchis qui se résume actuellement à une équipe qui à chaque saison joue le maintien pour éviter à chaque fois la trappe menant à la division 3. Bis répétita pour cette saison, la plupart des joueurs sont partis monnayer leur talent ailleurs, suivis d’autres joueurs qui ont déposé leurs dossiers auprès de la CNRL pour non-paiement de leurs dus ; en ce qui concerne les arrivées, la plus probante est celle de Guetarni (ex-GCM), la plupart des autres (on parle de 5 nouveaux) sont issus de clubs de divisions inférieures. 

Rappelons que la reprise a eu lieu le 16 août dernier, et ce, à Bouakeul sous la houlette de Hadj Merine. Les Boudani et autres auront au menu un stage bloqué à Oran, sans oublier une mise au vert qui aura lieu dans un hôtel de la banlieue oranaise avec à la clé trois matchs de préparation contre des équipes issues de la Ligue 2 et l’Interrégions Ouest ; pour ce faire, les responsables asémistes lancent un appel aux autorités locales dont le wali pour aider l’équipe à démarrer la saison et surtout pour éponger les dettes qui sont devenues un lourd boulet à traîner pour les Vert et Blanc. Rappelons que l’ASMO aura au menu pour ses trois premiers matchs l’OM, le MCS et le WAB, des chocs que Hadj Merine devra négocier avec tact s’il ne veut point rater dès le début cette accession… chimérique qui est devenu un véritable «chausse-trappe» pour une équipe avachie depuis sa relégation.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.