Après la défaite des verts à la CAN 2023: Djamel Belmadi quitte la barre

24/01/2024 mis à jour: 12:40
2020
D.R

Après une campagne décevante à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2023 en Côte d'Ivoire, l'Algérie est confrontée à un tournant décisif quant à l’avenir de son équipe nationale. La démission officielle de Djamel Belmadi de son poste de sélectionneur marque un nouveau cap pour le football algérien. 
Quant je rentre je vous dirai”, c’est avec ces mots que le séléctionneur national Djamel Belmadi, surnommé le ministre du bonheur, avait clos ses propos avant son retour avec les Fennecs au pays. L’annonce officielle n’a finalement pas tardé. Belmadi quitte officiellement la barre. La rupture du contrat a été annoncée par le président de la fédération algérienne, Walid Sadi, suite à une réunion avec Belmadi pour discuter des conséquences de l'élimination précoce de l'équipe nationale.
"J'ai rencontré le sélectionneur national, M. Djamel Belmadi, pour discuter des conséquences de cette amère élimination. Nous sommes parvenus à un accord à l'amiable pour rompre le contrat qui lie le sélectionneur à la Fédération Algérienne de Football. Nous remercions l’entraîneur Djamel Belmadi pour tout ce qu’il a fait pour l’équipe et lui souhaitons bonne chance pour la suite de sa carrière", avait déclaré le président de la FAF dans un tweet sur X (ex-Twitter).

Belmadi lui-même a pris la responsabilité de cette élimination, déclarant lors de sa dernière conférence de presse que les choses n’avaient pas fonctionné comme il le souhaitait : "Ça n’a pas fonctionné comme je le voulais. J’assume complètement." Il a également souligné le manque d'efficacité de son équipe et a exprimé sa déception quant à la performance de l'équipe.

Un parcours historique

L'histoire de Belmadi à la tête des Fennecs avait débuté en 2018. Il avait réussi à guider l'équipe vers un triomphe à la CAN en 2019 remportant la 2e coupe d’Afrique à l’Algérie. Un exploit qu’aucun Algérien ne peut lui nier. Les victoires se sont succéder avec un enchainement historique de victoires plaçant les verts aux côtés des grandes équipes mondialement championnes. Cependant, les échecs n’ont pas trop tardé. Les performances décevantes lors des CAN 2021 et 2023, ainsi que l'échec crucial aux barrages pour la Coupe du Monde 2022 face au Cameroun, ont conduit à une série de résultats peu convaincants puis à sa démission.

La CAN 2023 a été particulièrement dévastatrice pour l'Algérie, avec cette défaite historique contre la Mauritanie, entraînant une élimination en phase de poules. Cette série noire de six matches sans victoire, combinée à la difficulté de défendre le titre de la CAN 2019, a scellé le destin de Belmadi.

Quel avenir  pour l'Équipe Nationale?

Après le départ de Belmadi, les Fennecs sont face au défis de la reconstruction. Les prochains mois seront cruciaux pour déterminer la voie que prendra l'équipe. Les départs potentiels de certains cadres historiques, tels que Raïs M'Bolhi et Sofiane Feghouli, ouvrent la porte à une nouvelle génération de talents.
L'identité du successeur de Belmadi reste également une question brûlante. Des noms tels que Madjid Bougherra, Patrice Beaumelle, et même Hervé Renard ont été évoqués comme des candidats possibles. Etant donné que rien n’est encore officiel, c’est la vague de rumeurs qui enflamme la toile. Parmi les dernières, Hervé Renard aurait refusé de remplacer Belmadi pour des contrats déjà signé dans son pays. La nomination du nouveau sélectionneur dépendra du cap que souhaite donner le président de la Fédération, Walid Sadi, fraîchement élu.

De jeunes talents et un nouveau souffle

Malgré les déceptions récentes, l'Algérie dispose de jeunes talents prometteurs qui pourraient jouer un rôle clé dans la reconstruction de l'équipe. Des joueurs tels que Ismaël Bennacer, Ramy Bensebaïni, et Youcef Atal sont appelés à prendre des responsabilités plus importantes.

La transition vers une nouvelle génération pourrait être bénéfique pour l'équipe, en permettant à des joueurs comme Abdelkahar Kadri, Adem Zorgane, et Bachir Belloumi de s'affirmer sur la scène internationale. Les échéances importantes qui se présentent en juin, avec les éliminatoires de la Coupe du Monde 2026, offriront une opportunité cruciale pour la reconstruction et le renouvellement de l'équipe nationale algérienne.

Finalement, la démission de Djamel Belmadi marque la fin d'un chapitre, mais pas la fin des Fennecs. Elle ouvre la porte à de nouvelles opportunités et à un renouveau pour l'Algérie sur la scène du football africain. Les mois à venir seront décisifs pour l'équipe nationale, qui devra se relever de cette déception et se préparer pour les défis à venir.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.