Annaba : Les contribuables interpellent le wali

27/02/2022 mis à jour: 16:02
515

Plusieurs entreprises et contribuables se plaignent de la fermeture de la caisse secondaire qui dépend du régisseur communal du chef-lieu d’Annaba. Située à l’entrée du service technique communal, cette caisse assurait quotidiennement des opérations de paiement des prestations communales et de recouvrement. Renseignements pris, cette caisse a été initialement fermée pour quelques jours durant la 3e vague de la Covid-19.

Elle devait rouvrir ses portes durant ce mois de février. «Or, le trésorier communal de l’APC d’Annaba a été sommé par le directeur régional du Trésor public à l’effet de fermer cette caisse malgré qu’elle eut été mise en place suite à des exigences particulières.

Ces dernières sont liées à l’amélioration du taux de recouvrement des recettes communales qui représentent les ressources propres du budget de l’APC, eu égard aux difficultés auxquelles sont exposées les communes dans cette conjoncture économique très difficile», expliquent les contribuables, victimes de cette situation, dans une lettre adressée à notre rédaction. Pis encore, abondent les mêmes sources dans ce document, cette mesure coercitive a été motivée par «des mesures disciplinaires prises à l’encontre d’une employée communale de la caisse secondaire portant sur son affectation vers d’autres services. Une décision qui n’aurait pas plu au directeur régional du Trésor public, même si l’agent n’est pas issu du personnel du Trésor public».

En effet, selon la réglementation régissant les compétences du directeur régional du Trésor public, cela relève de l’interférence dans la gestion et les attributions financières et comptables du trésorier communal sans aucun fondement réglementaire encore moins juridique. Selon plusieurs élus communaux, «cette mesure risque d’impacter négativement la bonne gestion des finances de la mairie d’Annaba. Elle va, à contre sens, de la politique prônée par le nouveau P/APC qui ne cesse de fructifier les ressources financières ça et là».

Les auteurs de cette lettre de dénonciation interpellent le wali d’Annaba à l’effet «de mettre fin à ces décisions abusives allant contre la politique nationale des pouvoirs publics qui œuvrent pour le rapprochement de l’administration aux citoyens en allégeant les formes de la bureaucratie pesant lourdement sur les contribuables assignés à cette caisse fermée du trésor communal». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.