Annaba : Le maire auditionné par la gendarmerie

06/06/2022 mis à jour: 12:45
3597

Délégué chargé de l’environnement et un commerçant ont été auditionnés la fin de la semaine dernière par la section de recherches et d’investigations, relevant du groupement de la gendarmerie de la wilaya d’Annaba. 

Selon des sources sécuritaires, les deux élus auraient été cités dans un enregistrement audio qui a fuité dans une affaire «d’incitation à s’approvisionner en équipements électriques auprès d’un magasin dont le propriétaire présumé est le maire d’Annaba». Saisi, le parquet d’Annaba a ouvert une enquête. 

Comme une traînée de poudre, cet audio, attribué à un commerçant, fait actuellement la Une des discussions sur la place publique. Il faut dire que le maire d’Annaba, Youcef Chouchène, d’obédience HMS, ne cesse de faire parler de lui depuis son intronisation à la tête de la plus importante commune de la wilaya d’Annaba. 

C’est lui qui a révisé à la hausse les baux des kiosques du Cours de la Révolution, poussant la majorité des gérants à se passer de leur terrasse, une première à Annaba. C’est lui aussi qui a décuplé le prix de l’autorisation des camions pour circuler en ville, passant de 150 DA/mois à 15 000 DA/mois, avec l’intention de le fixer prochainement à 30 000 DA. 

Tout en encourageant la multiplication des ressources financières communales, les augmentations des tarifs et même des loyers doivent obligatoirement être soumis à une réglementation pour profiter aux habitants d’Annaba. 

Ce n’est pas le cas. Pis, la multiplication des charrettes de fruits et légumes, assortie d’une mainmise sur les trottoirs par des «parkingueurs» agressifs en plein centre-ville ne semble pas inquiéter, outre mesure, la commune d’Annaba. 

Cependant, il a à son actif un parking à vélos et, selon lui, il s’est  engagé à réaliser cinq kilomètres de pistes cyclables à partir du centre-ville à travers les voies parallèles au Cours de la Révolution vers la cité Sidi Brahim, à la sortie sud de la ville, pour passer à 25 km durant les trois prochaines années, soit d’ici 2025. 

Selon des chiffres officiels, sur un budget de 174 milliards, seuls 5% ont été consommés depuis l’installation de la nouvelle assemblée du chef-lieu d’Annaba. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.